Le Ghana entre en lice ce dimanche à 16 heures face à une Serbie aux dents longues. Dans un groupe promis à l’Allemagne, ces deux outsiders visent une place au second tour. Ces deux formations jeunes veulent en découdre.


Déjà décisif, ce Serbie-Ghana s’annonce comme une petite finale. Alors qu’Allemagne et Australie s’affronteront plus tard, ce dimanche, les deux outsiders de ce groupe D jouent, déjà, leur billet pour le deuxième tour dans cette poule promise à la Mannschaft.

« On a les joueurs pour atteindre notre objectif, à savoir sortir de la phase de groupes », balaye Milovan Rajevac, le sélectionneur serbe du Ghana. L’absence d’Essien ? Une broutille ! Le boss des Black Stars a bien emmené une équipe privée d’Essien, déjà, mais aussi d’Appiah, Muntari ou Appiah en finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Avec ses jeunes qui n’ont peur de rien (Asamoah Gyan, Dominic Adiyiah, Kwadwo Asamoah, Samuel Inkoom, Andre Ayew…), le Ghana a prouvé qu’il n’avait pas besoin des héros de 2006, qui avaient atteint les huitièmes de finale du Mondial allemand.

Comme en 2006?

Les huitièmes, c’est justement le minimum que visent les Ghanéens. « Atteindre le deuxième tour, c’est un minimum. Il faut qu’on fasse au moins aussi bien qu’en 2006. Après… Nous ne sommes pas favoris mais nous allons faire de notre mieux et jouer sur nos points forts », expliquait récemment Andre Ayew à Afrik.com. Les points forts du Ghana ? Une volonté à toute épreuve et une confiance inaltérable. Peu prolixe, ce Ghana-là peut s’appuyer sur une doublette offensive Kwadwo Asamoah-Asamoah Gyan qui s’entend bien et sur une défense solide, rompue aux joutes internationales.

Sauf que, mine de rien, la Serbie a une certaine pression sur les épaules. Une excellente campagne de qualification pour la Coupe du monde, terminée en tête de son groupe lui a offert un statut d’outsider pour la compétition. Pas forcément le statut d’une équipe qui peut remporter le trophée ou même finir dans le dernier carré mais certainement celui de se sortir d’une poule compliquée, voire plus. La Serbie, qui dispute sa première Coupe du monde sous cette appellation (Serbie-Monténégro en 2006), dispose en effet sur le papier avec Vidic, Stankovic et Zigic d’une équipe qui peut jouer les trouble-fêtes.

 Les équipes probables

Serbie: Stojkovic – Ivanovic, Vidic, Lukovic, Kolarov – Krasic, Stankovic, Milijas, Jovanovic – Pantelic, Zigic

Ghana: Kingson – Paintsil (ou Inkoom), Mensah, Vorsah, Sarpei – Annan, Asamoah, Appiah, Muntari – Gyan, Amoah