Vainqueur de la Côte d’Ivoire (4-2) lors du match de classement, le Ghana de Claude Leroy termine troisième de sa Coupe d’Afrique des Nations. Les deux équipes qui avaient rêvé de se retrouver en finale ont livré une belle bataille pour finir sur une bonne impression après leur déception en demi-finale contre le Cameroun (1-0) et l’Egypte (4-1), qui s’affronteront demain lors de la grande finale


L’honneur est sauf. A l’issue de cette « petite finale » disputée avec un état d’esprit très offensif, les Black Stars ont dominé les Eléphants de Côte d’Ivoire par 4 buts à 2 et terminent à la troisième place de leur Coupe d’Afrique des Nations. C’est le meilleur résultat des ghanéens dans la compétition et la première fois qu’ils terminent sur le podium. Les ivoiriens de leur coté après avoir impressionné en début de compétition chutent lourdement pour la seconde fois après leur déroute 4-1 en demi-finale face à l’Egypte.

Comme depuis le début de la compétition, le match a été tourné vers l’offensive et le record de buts de la CAN, établi à 93 lors de l’édition 1998, a été dépassé. Le record est désormais de 98 buts en attendant la finale de demain entre l’Egypte et le Cameroun qui pourrait permettre d’atteindre les 100 réalisations.

Un match à rebondissement

Alors que Kalou se procure la première grosse occasion du match à la 5e minute, un coup de canon de Muntari à la 10e minute donne le ton de la rencontre (1-0), mais les ivoiriens qui alignaient leur onze type vont réagir rapidement. Sanogo, bien servi par Keita, égalise à la 24e minute avant de doubler la mise en reprenant un tir de Drogba (32e). L’attaquant du Werder de Brème (Allemagne) est même à quelques centimètres du coup du chapeau, mais son ballon piqué, suite à une belle ouverture de Drogba, vient heurter la transversale (38e). La Côte d’Ivoire vient de laisser passer sa chance.

La seconde mi-temps sera à l’avantage du Ghana. Owusu-Abeyie sur un exploit personnel va ajuster Koné et égalise en réchauffant l’ambiance du stade (2-2 à la 70e). Les Black Stars sont lancés et marquent un troisième but sur un très bon jeu en triangle entre Muntari qui donne dans l’axe pour Essien qui remet instantanément pour Agogo qui ne tremble pas et trompe Koné (3-2, 80e). Les Eléphants lâchent le match et Draman se charge de clôturer le score d’une frappe lointaine (4-2, 85e). Claude Leroy est satisfait de ses troupes et ce podium pourrait lui permettre de garder sa place à la tête d’une équipe encore pleine d’avenir. Du coté ivoirien, Gérard Gili, arrivé quelques jours avant le début de la compétition, risque d’avoir plus de difficultés, la Côte d’Ivoire avec ses stars étant finalement la grande déception de cette compétition.