Quel match. Rarement sans doute une équipe africaine n’avait aussi largement dominé une grosse écurie européenne. 2-0, le score final, aurait pu être bien plus sévère pour la République Tchèque tellement Essien et ses coéquipiers ont été flamboyants. Les Black Stars ont maintenant leur destin en main et joueront la qualification jeudi prochain à Nuremberg face aux Etats-Unis.


La Ghana a réalisé une entrée de match parfaite. Dès la deuxième minute de jeu, Gyan profite de la confusion de la défense tchèque pour ouvrir le score d’un bel enchaînement contrôle-frappe du pied gauche. Cela ne pouvait mieux démarrer pour les Ghanéens qui sont même à quelques centimètres de doubler le score sur une belle frappe d’Appiah (38e) qui frôle le montant droit de Petr Cech qui était battu. La mi-temps est atteinte sur ce score de 1-0 sans que les Tchèques n’aient vraiment jamais inquiété Kingston, le dernier rempart ghanéen. Les absences de Jan Koller, leur attaquant géant (2,02 mètre) excellent lors du premier match, mais aussi de Barros et Brûckner semblent avoir été très préjudiciable au collectif tchèque souvent dépassé par la vivacité et la technique des Ghanéens.

Une seconde mi-temps de feu

En seconde période, les tchèques vont bien tenter de revenir au score, mais rapidement le match va se transformer en un duel entre le Ghana et Petr Cech. Le tchèque, titulaire dans les cages de Chelsea, confirme qu’il est peut être le meilleur gardien du monde actuellement. Amoah (51e) voit sa frappe magnifiquement repoussé, puis c’est un penalty de Gyan qui est repoussé par le poteau (66e). Alors que les Tchèques sont maintenant à 10 suite à l’expulsion d’Ujfalusi liée au penalty, c’est Boateng (70e) qui se heurte à Cech, puis c’est Essien (77e) qui bute sur son coéquipier de Chelsea et encore Gyan et même Amoah à bout portant qui voient leurs tentative repoussées. Mais le grand tchèque ne peut rien à la 81éme minute sur une frappe de Muntari pleine lucarne à la suite d’une superbe combinaison en triangle.

Le Ghana obtient la première victoire d’une équipe africaine depuis le début de ce Mondial et jouera sa qualification pour les huitièmes de finale, devant les Etats-Unis, jeudi à Nuremberg, pour le compte du dernier match du Groupe E.