Samedi 27 novembre, l’international sénégalais de football El Hadji Diouf a craché à la figure d’un joueur de l’équipe de Portsmouth, le capitaine Arjan de Zeeuw. Une pratique déjà bien connue du joueur, qui lui vaut cette fois une amende et une exclusion pour les trois prochains matchs de son club de Bolton. L’équipe anglaise semble prête à garder l’attaquant au terme de la saison.


Par Barbara Vacher

Troisième crachat au palmarès d’El Hadji Diouf. Le joueur sénégalais qui évolue cette saison à Bolton (Angleterre) a encore fait la démonstration de son tempérament de feu en crachant samedi 27 novembre à la figure du capitaine de Portsmouth, Arjan de Zeeuw. Le mea culpa du Ballon d’or africain 2002 auprès du joueur et du club de Bolton ne lui a pas permis d’éviter une amende de deux semaines de salaire et une suspension pour les trois prochains matchs de son équipe anglaise. La saison catastrophique de l’attaquant à Liverpool en 2003-2004 se révèle symptomatique : les comportements impulsifs du joueur semblent faire de l’ombre, sinon à la qualité de son jeu, du moins à la carrière de la jeune star africaine, même si Bolton désire apparemment conserver son joueur, prêté par Liverpool, après la saison.

El Hadj Diouf a commencé sa carrière internationale en 1998 à Sochaux, puis à Rennes (pour la saison 1999-2000), avant de passer deux honorables saisons consécutives au sein du FC Lens. Cet attaquant de 23 ans a surtout largement contribué à la sélection historique des « Lions » pour la Coupe du monde 2002, ainsi qu’à leur accession en finale de la Coupe Africaine des Nations 2004. Le parcours de Diouf semble avoir pâti de ses divers débordements. L’attaquant fêtard et criard collectionne tout le long de son parcours, cartons, amendes et expulsions, tant au sein des clubs que de l’équipe nationale du Sénégal.

Ballon d’or du crachat

A la suite d’un carton rouge reçu en février 2004 lors d’un match contre la Tunisie, Diouf a été suspendu pour les quatre premières rencontres du Sénégal en éliminatoires de la Coupe du Monde 2006. Après avoir molesté l’arbitre, Diouf avait fait éclater une échauffourée interrompant la partie pendant de longues minutes. Mais son retour tant attendu contre le Liberia n’aura pas lieu, car le joueur continue ses frasques. Il passe la nuit en discothèque la veille du déplacement de l’équipe pour Monrovia. Verdict de la Fédération : nouvelle suspension de la sélection nationale pour 6 mois.

Racheté en 2002 par Liverpool au F.C Lens -pour la modique somme de 10 millions de Livres Sterling-, le joueur enregistre une saison 2003-2004 catastrophique sans aucun but marqué en 80 matchs, et cumule les prises de becs et les sauts d’humeur, dont la cerise sur le gâteau sera son « premier crachat ». Il est inauguré en mars 2003 sur un supporteur du Celtic de Glasgow après un match de quart de finale de la Coupe de l’UEFA. Ce geste incongru et pour le moins déplacé lui vaudra, et ce malgré de plates excuses devant la presse, une amende de 5 000 Livres Sterling. De la même manière que Rennes s’est fatigué de ses cartons, devant une telle hécatombe, Anfield Road prête le joueur au club de Bolton pour la saison 2004-2005. Rebelote en novembre dernier. Lors d’un match de la 12ème journée de la Ligue 1 anglaise, El Hadji Diouf crache à la figure d’un supporteur du Middelsbrough. Un acte que le joueur démentira dix jours plus tard à l’occasion d’un match amical Sénégal/Algérie, et qui provoquera l’ouverture d’une enquête par la police de Cleveland.

Jamais deux sans trois, samedi 27 novembre, le Sénégalais a cette fois directement craché à la figure du capitaine de l’équipe de Portsmouth, Arjan de Zeeuw. A chaque fois, El Hadji Diouf a présenté ses excuses à son équipe ainsi qu’à la victime de son geste. Mais il essuie encore une fois une amende de deux semaines de salaire de la part du club, ainsi qu’une suspension des trois prochains matchs de son équipe de la part de la Fédération. Bon gré malgré, la presse anglaise chuchote que le club de Bolton serait prêt à garder le joueur, qui a marqué trois buts en onze matchs, au-delà du terme de sa période de prêt par Liverpool.