Le Mali nourrira seul les espoirs de titre africain dans le tournoi de football masculin des Jeux olympiques d’Athènes. La Tunisie, le Maroc et le Ghana ont en effet tous été éliminés de la compétition à l’issue des matchs de poule. Les Aigles maliens devront battre l’Italie, samedi, en quarts de finale, pour espérer succéder au Nigeria et au Cameroun.


Il s’en est fallu de peu pour que le Mali ne soit pas seul, samedi, à défendre les chances africaines dans le tournoi de football masculin des Jeux olympiques d’Athènes. La Tunisie, le Maroc et le Ghana, éliminés, terminent tous à la troisième place de leur groupe, à égalité de points avec le second, qualifié. Mais la seule vraie surprise vient des Ghanéens, qui avaient amené une belle équipe à Athènes et qui étaient maîtres de leur destin avant le dernier match de poule. Au contraire, les Marocains et les Tunisiens, en plus d’une victoire dans leur dernier match, devaient compter sur une défaite de leurs concurrents directs pour atteindre les quarts. Les Aiglons du Mali, pour leur première participation au tournoi olympique, seront opposés samedi à une décevante équipe d’Italie. La dernière représentante du continent européen ne doit sa qualification qu’à la défaite du Ghana dans son groupe.

La prime à la préparation

Première de la poule A, la sélection malienne a terminé sa première semaine athénienne sur un bilan d’une victoire, sur la Grèce (2-0), et de deux nuls obtenus face au Mexique (0-0) et à la Corée du Sud (3-3). Il faut croire que la possibilité offerte à l’entraîneur des Aiglons, Cheikh Oumar Koné, d’amener à Athènes la même équipe qui s’était qualifiée face au Cameroun, le 28 mars dernier, a payé. Mardi, lors de leur dernier match, les Maliens se sont néanmoins fait très peur. Après avoir mené 3-0 grâce à un triplé de Tenema N’Diaye, les Aiglons ont vu les Coréens revenir au score en l’espace de sept minutes. Ils sont tout de même parvenu à maintenir le score qui leur permettait d’accéder au tour suivant.

La présence du Lyonnais Michael Essien et du capitaine des Blacks Stars, Stephen Appiah, dans la sélection olympique, prouve que le Ghana était également venu à Athènes avec de bonnes intentions. Le milieu de la Juventus de Turin s’est d’ailleurs montré à la hauteur des attentes qui pesaient sur lui, en inscrivant deux buts et en offrant deux passes décisives. Mais son équipe, victorieuse contre le Paraguay, premier du groupe, et auteur d’un nul face à l’Italie, qualifiée, s’est inclinée (1-0) face à la plus faible équipe de son groupe, le Japon, lors de la dernière journée. Un match nul leur suffisait pour se qualifier.

Le Maroc et la Tunisie avaient pour leur part décidé de privilégier les qualifications à la Coupe du monde et à la Coupe d’Afrique des Nations 2008, pour lesquelles ils doivent s’affronter le 4 septembre prochain. Du coup, les stars de chaque équipe, qui auraient pu venir renforcer la sélection olympique, sont restées préparer cette rencontre. Mercredi dernier, l’équipe nationale tunisienne a joué un match amical face à l’Afrique du Sud, à Tunis, qu’elle a perdu 2-0. La presse nationale s’en est donnée à cœur joie sur la faiblesse de son équipe nationale. Laissant l’équipe olympique passer au second plan. Il n’est donc pas étonnant son sort ait été pratiquement scellé avant même la dernière journée de poules. De même que celui du Maroc, qui, après un nul (Costa Rica) et une défaite (Portugal), est parvenu à sauver l’honneur en battant l’Irak (2-1). Laquelle, il est vrai, était déjà qualifiée après ses deux victoires.

Les trois autres quarts de finale opposeront samedi l’Irak à l’Australie, l’Argentine au Costa Rica et le Paraguay à la Corée du Sud. A noter que les Maliens bénéficieront d’un jour de repos de plus que leurs adversaires Italiens.