A l’issue d’un suspense extraordinaire, le Maroc s’est imposé face à l’Algérie par 3 buts à 1, après prolongations, dans le derby maghrébin de la Coupe d’Afrique des nations de football. Les Lions de l’Atlas rencontreront les Aigles du Mali mercredi en demi-finales.


C’était ce dimanche à Sfax, le 27e face à face entre les deux grandes équipes du Maghreb au passé glorieux, avec chacun un titre à leur actif (1990 pour l’Algérie, 1976 pour le Maroc). 20 000 spectateurs, majoritairement algériens, pour « un derby passionnant et passionné », annonçait Rabah Saâdane, le sélectionneur des Fennecs. Les faits lui donneront raison.

Trop de pression ? En tous cas la première mi-temps est insipide. Pas une seule occasion franche. Le premier tir du match viendra à la 20e minute par Zaïri, côté marocain, largement au-dessus, et la réponse algérienne n’interviendra, par Mansouri, qu’à la 45e minute ! Une mi-temps à oublier d’urgence.

Un final extraordinaire

La seconde période démarre sur de meilleures bases. Yahia pour l’Algérie, dès la 46e minute, d’une tête passant de peu à côté va enfin lancer le match. Vexés, les Lions de l’Atlas vont enfin prendre la partie en main. Mokhtari à la 52e et à la 62e minutes, et surtout El Karkouri sur une reprise des six mètres, au-dessus, vont donner des frayeurs aux supporters des Fennecs. Tout comme cette frappe de Zaïri, à la 69e minute, qui passe à quelques centimètres du poteau algérien.

Mais comme face à l’Egypte, les Renards du désert vont créer la surprise. Sur un centre dévié par El Karkouri vers son but, Abdelmalek Cherrad reprend de la tête, seul face à Fouhami, et ouvre le score à la 84e minute. C’est du délire dans les tribunes. La riposte s’organise. Sur l’engagement, Chamakh, bien lancé en profondeur, trouve le poteau gauche de Gaouaoui d’une reprise du plat du pied ! Le match s’enflamme. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Quelques poignée de secondes plus tard, Cherrad part seul en contre et voit sa frappe arrêtée de façon spectaculaire d’une main très ferme par le portier marocain. Puis c’est Gaouaoui, le gardien algérien, qui s’impose parfaitement dans les airs sur une tête de Ouaddou. Et alors que les Fennecs se voient déjà en demi-finales face au Mali, après 4 minutes d’arrêt de jeu, Marouane Chamakh, étrangement seul sur un centre de Yaagoubi, va arracher l’égalisation. Un partout à l’issue du temps réglementaire. C’est donc les prolongations d’un match qui tient enfin ses promesses.

Au bout du suspense

casttle-17.gifLes Marocains semblent plus frais lors de cette première prolongation. C’est pourtant Yahia, pour l’Algérie, qui va se créer la plus belle occasion d’une frappe superbe de plus de 25 mètres qui se loge dans le petit filet. Le Maroc domine la seconde période des prolongations. Et c’est Hadji, sur un exploit personnel, qui va libérer les Lions de l’Atlas. Il contrôle et accélère côté gauche pour glisser le ballon sous le gardien algérien. Il reste 5 minutes à jouer, les supporters algériens commencent à quitter le stade. Les Fennecs n’y croient plus, des heurts entre policiers tunisiens et supporters algériens éclatent dans les tribunes, ternissant cette fin de match magnifique. Triste comportement des supporters, car les Fennecs sont passés près de l’exploit et ont réalisé un match courageux. Le match se termine dans la confusion alors que Zaïri marque un troisième but pour les Lions et c’est donc le Maroc qui affrontera le Mali mercredi en demi-finales.