L’équipe nationale du Nigeria ne veut pas rater son dernier match des éliminatoires de la Coupe du monde, face au Ghana, la semaine prochaine. Les Super Eagles sont à une victoire de Séoul. Lagos retient son souffle.


Vous voulez une augmentation de vos primes de match ? C’est accordé ! Vous voulez que la Fédération paie les arriérés des billets d’avion ? Qu’à cela ne tienne ! Rien n’est trop beau pour vous ! Mais gagnez le match contre le Ghana, le pays a besoin de cette victoire. C’est en l’occurrence le message de la Fédération nigériane de football à ses joueurs professionnels installés en Europe. A une semaine du match décisif contre le Ghana, le Nigeria tient à mettre tous les atouts entre ses mains. C’est que le Liberia de George Weah est en embuscade. Si les Nigérians veulent aller à Séoul pour la Coupe du monde 2002, il faut qu’ils vainquent les artistes maudits du Ghana.

Sunday, viens !

Même les infirmeries doivent être visitées. Rétablissez-vous pour l’honneur national ! La Patrie a besoin de vous ! Le capitaine des Super Eagles, blessé lors d’un stage d’entraînement avec son équipe Borusia Dortmund, Sunday Oliseh, a été rappelé pour diriger le jeu offensif. Le meneur de jeu avait raté le dernier match contre le Soudan à cause de cette déchirure musculaire.

La fédération nigériane a du mal à regrouper toute son impressionnante équipe de stars. Ils jouent tous dans les championnats étrangers, essentiellement en Europe. Il y en même en Ukraine. Et les retards de paiement des primes ne sont pas du goût des professionnels. La vedette de Chelsea, Celestine Babayaro, a menacé plusieurs fois de boycotter les Aigles.

La semaine prochaine, nous serons définitivement fixés : tous ces efforts auront-ils été couronnés de succès ? Nous le saurons, en même temps que le nom du dernier représentant africain au pays du Soleil Levant.