Le Togo a été puni pour la CAF pour avoir quitté la CAN 2010 après avoir été mitraillé lors de son arrivée en Angola. Une décision incompréhensible de la part de l’instance qui dirige le football africain et qui n’est pas au goût de tout le monde. Ainsi, John Evans Atta Mills, le président ghanéen, a pris fait et cause pour les Eperviers lors d’une conférence au sommet. « Lors de la dernière réunion de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, NDLR), nous avons demandé à la CAF de reconsidérer la punition du Togo. Mais je ne suis au courant d’aucune réponse concernant notre appel. Si nous ne recevons rien, je ferais une nouvelle demande en appel, à titre personnel cette fois », a assuré John Evans Atta Mills.