Quinzième de Ligue 1, le Racing Club de Lens n’est pas au mieux. Les Sang et Or courent après les trois points de la victoire depuis quatre rencontres. Ce qui inquiète un peu le latéral camerounais du RCL, Henri Bédimo, comme il l’a expliqué en conférence de presse, au terme du nul face à Sochaux: « Je suis frustré et déçu. Une fois de plus, on a fait un bon match mais on pêche sur la finition depuis trop longtemps. Ce n’est pas faute de travailler et de se défoncer sur le terrain. C’est un peu difficile. Si on avait le remède… Marquer c’est le plus difficile dans le football. Mais on n’a pas pris de but ! On est solide à domicile depuis pas mal de temps. Sochaux s’était préparé. On commence à faire peur au niveau du jeu. C’est un point positif mais, à Bollaert, on doit faire le plein de points. Il faut que l’on atteigne les 42 points au plus vite. Ce soir, on a eu beaucoup de blessés. L’arbitre aurait pu mieux protéger les acteurs du match. Mercredi en Coupe de France, ce sera un autre match. Ce soir, c’était trois points à prendre, c’était le championnat, notre quotidien. La Coupe de France, c’est la cerise sur le gâteau. »