Large vainqueur ce week-end face à Boulogne (3-0), le RC Lens s’est donné un peu d’air. Mais Henri Bedimo, le défenseur camerounais des Sang et Or, se montre réaliste: « Mathématiquement, tant que nous n’avons pas atteint les 42 points, nous pouvons toujours être en danger. Nous avons le destin entre nos mains. C’est bien pour la suite du championnat et de la Coupe de France. Mais aussi pour les attaquants et pour les défenseurs car nous n’avons pas pris de but. Si on oublie les vingt premières minutes, le contenu était là. Ce soir, si on est passé à côté au niveau du jeu, on peut être satisfait de ce résultat positif face à un concurrent direct. Il fallait faire un carton plein surtout que nous avons du mal à l’extérieur. Ce match permet de retrouver de l’oxygène. On peut s’appuyer sur cette rencontre. On avait deux demi-finales à jouer. On a gagné celle de ce soir. Dès demain, on va bien récupérer pour pouvoir bien aborder celle face à Monaco, mardi », a assuré le Lensois sur le site officiel du club.