C’est le grand luxe pour les Bleus. Un luxe qui a le don d’agacer la secrétaire d’Etat aux sports Rama Yade qui juge indécent l’hôtel « clinquant » choisi par la FFF pour accueillir l’équipe de France de football durant le Mondial 2010. Une démarche estimée choquante en temps de crise par la secrétaire d’Etat, mais soutenue par Roselyne Bachelot.


Les Bleus se la coulent douce en Afrique du Sud ! C’est en tout cas ce que leur reproche la secrétaire d’Etat aux sports, Rama Yade, intervenue dimanche soir sur Radio J. Elle a dénoncé le « clinquant » du Pezula Resort, le palace 5 étoiles qui accueille les joueurs de l’équipe de France depuis samedi. Avec un tarif avoisinant les 600 € la nuit, le Pezula est la résidence la plus chère parmi celles choisies par les 32 sélections. « Ce qui compte pour l’instant, c’est le résultat sportif des Bleus, que l’équipe montre son meilleur visage sur le plan sportif et qu’elle nous éblouisse par ses résultats plutôt que par le clinquant de ses hôtels », a-t-elle déclaré à la radio. Propos auxquels elle ajoute : « Si la France va très loin, le choix d’un site proposant les meilleures conditions d’entraînement paraîtra judicieux. Par contre, si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, les instances devront s’expliquer ».

Rama Yade a souligné le contraste avec le lieu de résidence de l’équipe espagnole, un campus universitaire aménagé pour l’occasion, plus approprié en temps de crise, selon elle. En tête du palmarès de la chambre la plus chère, le Japon arrive à la deuxième place : 395 € la nuit. Plus raisonnable, l’équipe du Honduras sera hébergée à l’Indaba Johannesbourg, pour 74 € la nuitée.

Comparatif des prix des hôtels pour les équipes de la Coupe du Monde 2010 :

France, Pezula Knysna, 589€

Japon, Fancourt George, 395€

Cameroun, The Oyster Box Umhlanga Rocks, 319€

Allemagne, Velmore Centurion, 270€

Italie, Leriba Lodge Centurion, 253€

Pays-Bas, Hilton Sandton, 191€

Suisse, Emerald Resort Casino Vanderbijlpark, 170€

Algérie, Mondazur Hotel à Southbroom Kwazulu Natal, 115€

Serbie, Sunnyside Park Hotel Johannesbourg, 115€

Côte d’Ivoire, Hotel Riverside Conference Centre Vanderbijlpark, 112€

Afrique du Sud, Southern Sun Grayston Sandton, 99€

Uruguay, Protea Kimberley Kimberley, 97€

Danemark, Simola Country Club And Spa Knysna, 91€

Portugal, Shumba Valley Lodge Johannesbourg, 90€

Corée du Nord, Protea Midrand Johannesbourg, 82€

Honduras, Indaba Johannesbourg, 74€

Etats-Unis, Irene Country Lodge Centurion, NC

Brésil, Fairway 5 * Randburg, NC

« Stop ! On est derrière notre équipe ! »

Les propos de la secrétaire d’Etat ont vite été tempérés par la ministre de la Santé et des Sports, Roselyne Bachelot, qui a affirmé, dimanche, que les Bleus avaient plus besoin de soutien que de critiques. « Il n’est plus temps de faire des polémiques. Notre équipe est comme elle est. Elle a besoin de paix. La Fédération française de football a fait un choix. Ça ne coûte rien aux contribuables », a-t-elle affirmé sur RTL. Elle a cependant précisé qu’elle-même et Rama Yade ne séjourneraient pas dans cet hôtel lors de leur visite en Afrique du Sud, malgré les invitations reçues.

Jean-Pierre Escalettes, président de la Fédération française de football, semblait, lundi matin, soutenir Mme Bachelot. « Si la secrétaire d’Etat s’exprime, elle s’exprime, je ne suis pas là pour faire des commentaires sur un hôtel que je ne connais pas encore moi-même ». Il s’est dit surpris par de tels propos. Bernard Laporte, interviewé par Afrik-Foot.com, a refusé d’émettre son avis sur la question.

Les principaux intéressés, quant à eux, semblent ravis. « L’hôtel est très bien. Ce n’est pas moi qui ai décidé d’être là mais je suis très content d’être là », a déclaré Yoann Gourcuff à un journaliste de Reuters. Alou Diarra, le milieu de terrain tricolore, a, lui, déclaré que « l’objectif est d’être dans les meilleures conditions possibles. Notre fédération a tout fait pour qu’il en soit ainsi ». Des conditions idéales pour des résultats renversants sur le terrain? Verdict le 11 juin.