Finaliste de la dernière CAN, le Cameroun veut gravir la dernière marche du podium de la compétition. Emmenés par Samuel Eto’o, les Lions Indomptables peuvent voir venir.


Le sélectionneur

Paul Le Guen est né à Pencran en Bretagne. Formé à Brest, il effectue ses débuts chez les pros en côtoyant notamment Michel Goba, l’oncle de Didier Drogba. En 1989, le milieu axial quitte son cocon pour le FC Nantes, où il évolue avec Thierno Youm et Japhet N’Doram. Deux ans plus tard, le gaucher rejoint le PSG, où il remporte le championnat 1994 et la Coupe des Coupes 1996. Sitôt sa retraite prise, il s’engage comme entraîneur à Rennes. En 3 saisons, il fait ses preuves et prend en main l’Olympique Lyonnais. Chez les Gones, il engrange 3 titres de champion, et dirige des stars comme Mahamadou Diarra ou Mickaël Essien, qu’il retrouvera à la CAN. S’ensuivent quelques mois au Glasgow Rangers, puis un retour au PSG plutôt amer. En juillet dernier, il prend la direction de l’équipe camerounaise.

Le joueur à suivre

Arrivé à Bastia à l’âge de 15 ans, Alexandre Song n’a eu besoin que d’une saison en Ligue 1 pour être repéré par Arsenal. Suite à ses deux premières années compliquées en Premier League, il a tout de même effectué ses débuts en équipe nationale. Ainsi, c’est à la CAN 2008, contre l’Egypte, qu’il a porté la tunique camerounaise pour la première fois. Menés 3-0, les Lions ont retrouvé l’équilibre avec le Gunner. Titulaire jusqu’à la finale, il est devenu un élément incontournable de sa sélection. Le numéro 6 d’Arsène Wenger s’est imposé à son poste depuis 1 an et demi, et semble en grande confiance désormais.

L’objectif

Finaliste en 2008, le Cameroun vient en Angola pour obtenir le trophée. Avec un Samuel Eto’o qui a tout remporté avec le Barça, difficile de cacher son ambition chez les Lions Indomptables. Pour sa première compétition avec l’équipe africaine, Paul Le Guen doit mettre son groupe en confiance, tout en préparant le Mondial parfaitement. Placée dans le Groupe D, la formation Rouge et Verte a déjà vaincu le Gabon en éliminatoire (2-0,2-1), de quoi être rassuré. En 2008, les coéquipiers d’Achille Emana avaient étrillé la Zambie (5-1) en phase de poule. Enfin, dans cette même édition, les Lions étaient sortis vainqueurs du quart de finale contre la Tunisie (3-2). Le Cameroun semble donc en position de force à l’aube de ce tournoi.

Les forces

Paul Le Guen peut compter sur un joueur de classe mondiale en attaque avec la présence de Samuel Eto’o, nouveau capitaine de la sélection. Le meilleur buteur de l’histoire de la compétition compte bien alourdir son bilan. A l’autre extrémité, Idriss Kameni est toujours considéré comme l’un des meilleurs gardiens du continent. Au milieu, la plupart des joueurs évoluent dans des clubs renommés au niveau européen. Stéphane M’Bia est désormais à l’OM, Jean II Makoun à Lyon, Landry N’Guemo est allé s’imposer au Celtic Glasgow, tandis qu’Eyong Enoh est à l’Ajax Amsterdam. La puissance et le métier de cette équipe ne fait guère de doute.

Les faiblesses

En revanche, une certaine interrogation peut se faire sur la défense camerounaise. En effet, Rigobert Song a 33 ans et ne parait plus au top. Côté droit, Geremi vient de signer à Ankaragucu, après une période difficile à Newcastle. A gauche, Assou Ekoto et Wome sont absents et c’est Bedimo, de Chateauroux, qui devrait occuper le couloir. Au milieu, c’est la question de l’organisation du jeu qui va poser problème. En effet, tous les joueurs ont un profil axial, avec une bonne puissance, mais une technique moyenne. A priori, Paul Le Guen devrait reconduire son 4-3-1-2, avec Emana en numéro 10 derrière les attaquants. Seulement, avec 3 milieux défensifs, a priori Makoun, M’Bia et Song, l’équipe aura du mal a construire son jeu. Un système suffisant pour la Poule D, mais limité face à un favori.

Gardiens

Souleymanou Hamidou (Kayserispor), Idriss Kameni (Espanyol Barcelone), Guy Rolland N’Dy Assembe (Valenciennes)

Défenseurs

Henri Bedimo (Châteauroux), André Bikey (Burnley), Nicolas N’Koulou (Monaco), Rigobert Song (Trabzonspor)

Défenseurs-Milieux

Aurélien Chedjou (Lille), N’Jitap Geremi (Ankaragücü), Stéphane M’Bia (Marseille), Alexandre Song (Arsenal)

Milieux

Jean II Makoun (Lyon), Georges Mandjeck (Kaiserslautern), Gilles Binya (Neuchâtel Xamax), Eyong Enoh (Ajax Amsterdam), Landry N’Guémo (Celtic Glasgow), Somen Tchoyi (Red Bull Salzburg), Achille Emana (Betis Séville)

Attaquants

Paul Alo’o Efoulou (Nancy), Samuel Eto’o (Inter Milan), Mohamadou Idrissou (Fribourg), Achille Webo (Majorque)

Par Matthieu Jennepin

Photo: Song et le Cameroun ont hâte d’en découdre (© Iconsport)