Vainqueur surprise du Cameroun (0-1), le Gabon à l’occasion de valider son billet pour les quarts de finale en cas de victoire face à la Tunisie, ce dimanche à 17 heures. Mais les Aigles de Carthage ne l’entendent pas de cette oreille.


Vainqueur surprise du Cameroun (0-1), le Gabon à l’occasion de valider son billet pour les quarts de finale en cas de victoire face à la Tunisie. Mais les Aigles de Carthage ne l’entendent pas de cette oreille.

On n’attendait pas le Gabon à pareille fête. Et pourtant, les Panthères d’Alain Giresse sont leaders du groupe D, à la faveur d’une victoire surprise face au Cameroun (0-1). Et les Gabonais entendent bien faire chuter la Tunisie. « Il n’y a aucune raison de ne pas être en confiance, dans une confiance mesurée, assurait Alain Giresse. Se dire qu’on a battu le Cameroun doit nous faire du bien ».

Le Gabon devrait miser sur les armes qui ont fait chuter les Lions Indomptables : un gardien en forme, Didier Ovono, et un buteur réaliste et efficace, Daniel Cousin. La confiance est au plus haut dans le camp gabonais, comme le clamait d’ailleurs le ministre des sports, Réné Ndémezo’o Obiang, quelques jours avant la rencontre : « Aucune équipe africaine aujourd’hui n’est inaccessible pour les Panthères. Nous respectons toutes les équipes mais nous n’en craignons aucune ! »

La Tunisie devra montrer plus

D’autant que la Tunise, l’autre favori du groupe, n’est pas au mieux. Les Aigles de Carthage ont bien failli trébucher face aux étonnants Zambiens. La Tunisie n’est pas en danger mais presque. « On va essayer de jouer plus agressif et plus offensif », promet le sélectionneur Faouzi Benzarti. Son adjoint, Ali Boumnijel, souhaite que les joueurs se libèrent. « A la mi-temps (contre la Zambie), on leur a demandé de se lâcher, de jouer. Et en deuxième période il y a eu du mieux ».

Même si, sur le papier, les Tunisiens semblent supérieurs, Hocine Ragued ne méfie. « La tâche ne sera pas aisée. Les joueurs sont toutefois bien motivés et ont les moyens d’obtenir un bon résultat d’autant que le début, même s’il a été laborieux, a permis au onze national de conserver intactes ses chances de qualification », a assuré le milieu de terrain du Slavia Prague. Mais il faudra se montrer plus convaincant que face à la Zambie, le Petit Poucet de groupe D. Peu inspirés offensivement, les Tunisiens se sont mis tous seuls dans une situation délicate. A eux de s’en extirper.

Gabon-Tunisie en direct