L’Algérie a battu l’Egypte, mercredi, sur le score de deux buts à un dans la poule C de la Coupe d’Afrique des nations de football 2004. Dominés et réduits à dix en deuxième mi-temps, les Fennecs ont créé la surprise en infligeant une défaite aux Pharaons, quadruple champion continental.


Deux buts à un. Les Fennecs ont remporté, jeudi, une victoire inattendue contre les Pharaons égyptiens à l’issue d’un match où, dominés puis réduits à dix, les joueurs algériens ont réussi l’exploit de rapporter les trois points de la victoire. Après que le Cameroun ait, trois heures plus tôt, défait le Zimbabwe (5-3), les deux billets pour les quarts de finale de la compétition se joueront mardi prochain lors des dernières rencontres de cette poule C.

C’est dans un stade Olympique de Sousse largement acquis à la cause algérienne que c’est déroulé le derby maghrébin. Un duel  » haute tension  » où chacun gardait en mémoire le triste match de qualification pour le Mondial 1998 où la rencontre avait fini en bagarre générale. Le jeu promettait d’être pour le moins virile. Un point sur lequel il tiendra d’ailleurs toutes ses promesses. Pas moins de neuf cartons, dont un rouge, seront distribués au cours de la partie.

casttle-11.gifLa majeure partie des 28 000 spectateurs est constituée de supporters des Fennecs. Aussi, quand Mamar Mamouni, à la douzième minute, envoie de la tête la balle au fond de filets égyptiens, le stade exulte. Une clameur à laquelle répondra un silence de mort, treize minutes plus tard, quand Ahmed Belal égalise d’une belle balle piquée qui lobe Gaouaoui, le portier algérien. La marque en restera là en première mi-temps.

Mido n’a rien pu faire

Imposant son physique et sa puissance Mido fait forte impression sur le terrain et donne bien du fil à retordre aux défenseurs algériens. Mais, malgré ses assauts répétés, l’attaquant de l’Olympique de Marseille (France) ne réussit pas à trouver le chemin du but. Les Fennecs souffrent, l’Egypte y croit ; D’autant qu’à la 58e minute, Mamar Mamouni, écope d’un deuxième carton jaune. L’arbitre luxembourgeois de la rencontre, M Hammer, sort donc le rouge. Le buteur algérien est exclu du match.

A onze contre dix, les Pharaons croient tenir le bon bout. Ils accentuent la pression et obligent les Algériens à se regrouper en défense. Et puis à la 86e minute coup de théâtre. Parti milieu du terrain, Hocine Achiou enterre les espoirs des Egyptiens, au terme d’un bel exploit individuel. Algérie 2, Egypte 1. Score final. Reléguée à la troisième place de la poule, derrière le Cameroun et l’Algérie, l’Egypte a perdu une occasion de se qualifier directement pour le prochain tour. Le Zimbabwe, définitivement écarté de la compétition avec deux défaites au compteur, il ne reste que trois prétendants pour deux places qualificatives. L’ultime série de poule, mardi prochain, s’avèrera décisive pour tous.