L’ES Tunis tient sa finale! Vainqueurs des Egyptiens d’Al Ahly (1-0), les Tunisiens défendront les couleurs de l’Afrique du Nord en finale de la Ligue des Champions. Ils retrouvent le TP Mazembe, tenant du titre, qui s’est défait des Algériens de la JSK (0-0).



 JSK-TP Mazembe 0-0 (3-1)

Tout impuissante JSK! Battus à l’aller (3-1), incapables de battre le champion du Congo, malgré toute leur bonne volonté, les Canaris sortent de la compétition la tête haute. Le TP Mazembe sera donc présent au moment du bilan pour défendre son titre. Les Corbeaux sont en effet allés chercher samedi soir au stade du 1er Novembre 1954 à Tizi Ouzou leur qualification en obtenant un nul sans but face à la Jeunesse Sportive de Kabylie (0-0).

Ces deux buts encaissé lors du premier match ont finalement pesé lourd dans la balance. Dans une partie qu’ils ont dominé largement, les Algériens étaient partagés entre l’envie de refaire le plus vite possible leur handicap et la nécessité de rester prudent des champions d’Afrique, même privés de Trésor Mputu, leur arme numéro un. Ils devaient également compter sur une défense congolaise fort bien organisée autour du gardien Robert Kidiaba qui se montrera impeccable tout au long du match. Même réduits à dix, les Kabyles ne baissaient pas le bras. Mais la JSK allait s’époumoner vainement face à un TP Mazembe sûr de sa puissance et plus encore de sa défense. Les Congolais pensent déjà à une deuxième victoire consécutive comme leurs anciens l’avaient déjà fait en 1967 et en 1968.

 Espérance Tunis-Al Ahly 1-0 (2-1)

A la faveur de leur victoire sur les Egyptiens d’Al Ahly, les Sang et Or disputeront le titre continental pour la première fois depuis 2000. Battus à l’aller (2-1), les Tunisiens n’ont pas attendu pour refaire leur retard. Première minute, première action, premier tir, premier but: le de Msakni trouvait Eneramo. Au second poteau, le Nigerian faisait mouche, en s’aidant de la main sans que l’arbitre ghanéen ne bronche. 1-0, l’affaire est pliée.

Dans un stade de Radès plein comme un oeuf, accablés mais pas abattus, les Egyptiens ne sont pas loin d’égaliser pourtant quelques minutes plus tard, Gedo trouvant la transversale sur une reprise consécutive à un corner de Mohamed Aboutreika (5e). Le réveil de la troupe d’Hossam Al Badri allait être éphémère puisque l’Espérance s’assurait assez rapidement la maîtrise du jeu. Les Espérantistes retrouvent donc une finale continentale qu’ils n’ont plus disputé depuis dix ans.

 La finale aura lieu, également en match aller-retour, les 29-30-31 octobre (TP Mazembe-ES Tunis) et les 12-13-14 novembre (ES Tunis-TP Mazembe).