Qui affrontera Manchester United, vainqueur d’Arsenal (1-3) mardi soir, en finale de la Ligue des Champions? Le FC Barcelone se déplace à Stamford Bridge à Londres mercredi soir, pour disputer l’autre demi-finale retour de la Ligue des Champions contre Chelsea. Le duel s’annonce difficile après le nul entre les deux équipes de football, à Barcelone, la semaine dernière.


L’opposition Eto’o-Drogba, c’est toujours du costaud, un événement de grande envergure, tant au sommet de l’Europe qu’en Afrique. Les deux ballons d’or africains vont certainement offrir un superbe spectacle. Si, à l’aller, les diverses tentatives et occasions de but n’ont rien donné, mercredi est un autre jour.

La tension monte avant le match retour. Les joueurs barcelonais ont déploré au dernier match, le jeu plus rugueux des Blues, et d’un arbitrage tendancieux. Ce que dément Drogba en ces termes : « Je suis sûr que nous n’aurions pas eu toutes ces plaintes si le match aller s’était déroulé chez nous et qu’ils se retrouvaient en position de force. Ils nous accusent d’avoir joué dur, ce ne sont pas des tendres non plus ».

Roman Abramovitch, président du club de Chelsea, a de quoi à prétendre à la victoire finale. Les Blues peuvent compter sur un puissant milieu de terrain constitué du ghanéen Essien, de Balack et Lampard, pour alimenter soigneusement une attaque fougueuse, incarnée par l’ivoirien Drogba et son co-équipier Anelka, capable de créer la surprise.

Leur adversaire, le FC Barcelone veut absolument retrouver les sommets européens. L’arrivée de la nouvelle recrue, l’international malien Seydou Keita est un atout essentiel à la mécanique catalane. La défense adverse sera terrorisée par le camerounais Samuel Eto’o, Lionel Messi et Thierry Henry. Avec 27 réalisations en 31 matchs de Liga et cinq en ligue des champions, le phénoménal Eto’o va confirmer sa puissance en s’appuyant sur un Yaya Touré, pourvoyeur de ballons en milieu du terrain.

Un match nul n’est pas autorisé mercredi. Les Catalans n’auront sûrement pas la tâche facile après avoir fait un nul à domicile. La force des deux équipes rend incertain le verdict de la demi-finale et fait de la rencontre en un véritable suspense.