Après avoir payé seize millions d’euros en 2007 lors du transfert de l’Ivoirien Abdulkader Keita, le club rhodanien était censé verser des primes de 500 000 € lors de chaque qualification pour la Ligue des champions. Or, le club de Jean-Michel Aulas a estimé que ce bonus n’était pas valable pour 2009, Keita (transféré à Galatasaray en août), ne figurant plus dans l’effectif lyonnais lors de la double confrontation face à Anderlecht en tour préliminaire de la Ligue des champions. Un argument qui n’a visiblement pas convaincu les juges qui ont condamné l’OL à payer 598 000 € au LOSC plus 5 000 € de frais de justice.