C’est l’une des images fortes du début de saison de Liverpool. Le 1er septembre contre Burnley (3-0), Sadio Mané avait perdu son sang-froid et laissé exploser sa colère au moment de son remplacement en se plaignant de l’individualisme de son compère Mohamed Salah. Depuis, le Sénégalais a raconté que les deux hommes ont eu une explication et que tout va bien entre eux, mais cela n’a pas empêché les journalistes de l’interroger à nouveau sur ce sujet ce mardi en conférence de presse à la veille du match contre son ancien club, le RB Salzbourg, mercredi en Ligue des champions.

«Des choses peuvent arriver dans le football. J’étais un peu frustré (contre Burnley) parce que c’est du foot et qu’on veut toujours marquer plus de buts. Vous pouvez voir Man City (gagner) 8-0, 7-0, 7-0, 6-0. Pour l’équipe, j’ai pensé qu’il était très important pour nous de marquer autant de buts que possible. Mais il ne m’a pas vu et ça peut arriver. J’étais un peu frustré, mais nous sommes devenus très, très bons amis. Tout est oublié, c’est derrière nous», a assuré le Lion.