Le premier site de football féminin africain est en ligne. Il est camerounais et présente le Lorema Football Filles de Yaoundé. L’ambition affichée de ce club sympathique : jouer un jour en Europe.


Pour une fois, les femmes ne sont pas dans les gradins. Ni supporters, ni pom-pom girls, les filles du club Lorema de Yaoundé sont des joueuses passionnées qui préfèrent les crampons aux talons. Sous la direction de leur capitaine, Clarisse Gomoko, elles se conduisent en lionnes sur le terrain comme Marie Nkami, la  » bagarreuse  » ou encore Stéphanie Mekongo,  » au pied gauche meurtrier et au drible légendaire « … Pour les retrouver en tenue (canaris et grenat), direction : leur site (le site ne fonctionne plus).

Créé en 1993, le club de Lorema, qui signifie en langage vernaculaire,  » Laisse moi passer  » est un des clubs phares du Cameroun. Fondé par un dissident du Canon Foot-Ball Fille, il a réussi à s’imposer en quelques années comme la terreur du championnat. Avec en point d’orgue le Doublé Coupe Championnat en 1998.

C’est d’ailleurs à peu près de cette époque que date le site, malheureusement peu mis à jour, en raison, semble laisser penser l’éditorial, des problèmes économiques qui touchent le pays ou de la faiblesse du soutien financier pour le sport en général.

Une équipe de stars

On retrouvera cependant avec plaisir la grande équipe de 1998 à travers les portraits de joueuses de premier plan,. L’on s’attardera particulièrement sur Judith Kenfack  » très solide sur l’homme « , sur Gladys Ayele, surnommée  » avion de terre « , sur Françoise Belle  » bonne joueuse à souhait  » ou sur Juliette Désirée Abbe Enama, capitaine emblématique de l’équipe nationale et capable de jouer avant-centre, libéro ou n°10 sans oublier bien sûr Angéline Mbang,  » la mère de l’équipe  » grande spécialiste des penaltys.

En attendant des jours meilleurs où le site pourra être réactualisé et où l’équipe pourra venir faire une tournée en Europe, souhaitons bonne continuation à ce club si particulier et saluons sa devise  » Par la victoire sur le terrain elle vaincra « .