Prié par l’OM, son club formateur, de faire ses valises, Jordan Ayew a décidé de rebondir au FC Lorient, avec qui l’attaquant ghanéen s’est engagé pour quatre ans, lundi. Un club bien connu du clan Ayew puisqu’André y a évolué une saison en prêt.


Jordan Ayew prend son envol. Après huit ans passés à l’Olympique de Marseille, son club formateur, l’attaquant de 22 ans s’est engagé lundi pour quatre ans en faveur de Lorient. Avec l’arrivée sur la Canebière de Marcelo Bielsa, le nouvel entraîneur, et la présence d’André-Pierre Gignac et Michy Batshuayi aux avant-postes phocéens, le départ de l’international ghanéen était devenu inéluctable.

En contacts avancés avec l’OGC Nice ces derniers jours, il rejoint finalement l’autre extrêmité de la France après que les Aiglons ne soient pas parvenus à se mettre d’accord avec l’OM sur le montant du transfert. A l’inverse de Lorient, dont les dirigeants entretiennent de bonnes relations avec les Ciel et Blanc, qui demandait 4 millions d’euros pour le Ghanéen. Il arrive chez les Merlus dans la peau d’une star, présenté comme « un pari sur l’avenir« . En atteste le tweet de Loïc Féry, le président lorientais.

Prêté à Sochaux en janvier dernier, l’attaquant a réussi six mois prometteurs (5 buts en 17 matches). Mais son Mondial raté (il a croqué une belle occasion, lourde de conséquence, pour les Black Stars face à l’Allemagne, 2-2…) a contribué à refroidir les quelques clubs anglais un temps intéressés par son profil.

Successeur d’Aboubakar ?

Critiqué pour sa prétendue nonchalance par le passé, le Ghanéen a mûri lors de son prêt. Dans le calme de Lorient, où Sylvain Ripoll a succédé à Christian Gourcuff cet été, il espère exploser enfin, profitant d’un jeu tourné vers l’offensive. »Le style et la qualité de jeu proposés ici me conviennent parfaitement« , s’enthousiasme l’attaquant.

« Je vais essayer d’apporter mon expérience à ce groupe afin d’atteindre les objectifs collectifs fixés par le club« . A titre individuel, il devra palier le transfert de Jérémie Aliadière au Qatar et le probable départ du Camerounais Vincent Aboubakar, 2e meilleur buteur de Ligue 1 ex-aequo la saison passée avec 16 réalisations.

Comme une évidence

A y regarder de plus près, rejoindre Lorient était une évidence pour le fils d’Abedi Pelé. D’abord parce qu’il a disputé son premier match de Ligue 1 au stade du Moustoir le 16 décembre 2009 et ouvert son compteur but avec l’OM face à ces mêmes Merlus, signant son premier contrat professionnel dans la foulée.

Surtout, le port breton a déjà représenté une terre d’accueil pour la famille Ayew. En 2008/09, André a été prêté au club du Morbihan par l’OM. L’occasion pour le frère aîné de Jordan d’engranger de la confiance pour revenir plus fort sur la Canebière par la suite. L’attaquant n’a d’ailleurs pas manqué de féliciter Jordan à la suite de sa signature. Sans doute en espérant que pour lui aussi, Lorient rime avec épanouissement.