Rémunéré à hauteur de 270 000 euros brut mensuel lorsqu’il a signé à l’Olympique Lyonnais à l’été 2017, Bertrand Traoré émarge désormais à 320 000€ brut. Une hausse rendue possible par une clause mentionnée dans le contrat de l’ailier et qui prévoyait une augmentation de 50 000€ s’il atteignait la barre des 18 buts sur une saison toutes compétitions confondues, ce qu’il a réussi en 2017/18 avec justement 18 réalisations au compteur.

Ce mercredi, le site Mediacités révèle d’autres clauses concernant l’international burkinabè. On apprend notamment que son salaire progressera encore de 30 000 €, pour atteindre 350 000€ par mois, s’il marque au moins 20 buts durant une saison (et 400 000€ bruts pour 22 buts) .

Une prime de 250 000€ lui sera également reversée s’il remporte le titre de Joueur africain de l’année. Une source de motivation supplémentaire pour l’ancien joueur de Chelsea qui a aussi négocié quatre aller-retour Lyon-Ouagadougou en classe business chaque année à la charge du club et une voiture de fonction.