Encore très marqué par la fusillade dont il a été victime en Angola lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, Emmanuel Adebayor, le buteur togolais, a reconnu que cette expérience était sûrement à l’origine de ses derniers accès de colère vis-à-vis de Roberto Mancini, son entraîneur à Manchester City. « C’est le football et j’ai appris beaucoup de choses en le pratiquant. J’étais un peu excéder d’être sur le banc mais j’ai eu une discussion avec Mancini qui a été positive. Les managers peuvent changer. Un jour ils vous aiment et le lendemain, ils vous demandent de partir. Il faut s’adapter. Mais j’ai la chance d’être en vie malgré ce qui s’est passé à la CAN. Cela a pu me rendre difficile à supporter car je connais désormais mes priorités », a affirmé l’ancien attaquant de Monaco à News of the World.