Revenant sur l’attaque subie par le Togo juste avant le début de la CAN 2010, Emmanuel Adebayor a exprimé tout son soulagement de pouvoir de nouveau évoluer sur un terrain de football. « Après ce qu’il s’est passé en Angola, je suis simplement heureux d’être sur un terrain de football », a lâché le buteur de Manchester City dans les colonnes du Mirror. « Quand cela a eu lieu, le 8 janvier, un vendredi, à environ 14h, je me suis dit que je ne serais jamais plus sur un terrain de football, que je ne marquerai peut-être plus de buts (…) Certaines personnes sont mortes et nous devons jouer pour elles désormais. A chaque fois que l’on met son maillot, on doit marquer pour eux (…) J’aime marquer des buts, mais quoi que je fasse maintenant, je me dis « Oui, tu marques des buts, tu pourrais être dans un cercueil, être au Paradis, je ne sais pas ». C’est très dur. »