Remplaçant de Sergio Aguero à Manchester City, Wilfried Bony vit dans l’ombre du buteur argentin et doit composer avec un temps de jeu réduit. Une situation qui commence visiblement à peser sur le champion d’Afrique 2015.


Wilfried Bony commencerait-il à s’impatienter du côté de Manchester City ? Titulaire indiscutable et buteur providentiel au Vitesse Arnhem puis à Swansea, l’international ivoirien doit se contenter d’un rôle de remplaçant de luxe de Sergio Aguero et de titularisations en fonction des absences de l’Argentin. Une situation que déplore l’intéressé, relégué une fois de plus sur le banc lundi lors de la défaite face à Arsenal (2-1).

Un choix que ne comprend pas l’Eléphant alors que son coéquipier revient tout juste de blessure après une absence de plusieurs semaines. « Il revient de blessure. Il n’a pas joué depuis plusieurs semaines. Je suis déçu de ne pas avoir débuté cette rencontre mais je ne suis pas le coach« , a regretté au micro de Skysport l’attaquant auteur de 7 buts en 13 matches cette saison.

Un constat dressé par le joueur de 27 ans, qui restait pourtant sur trois réalisations lors des quatre dernières sorties des Citizens. Recruté à hauteur de 35 millions d’euros, le champion d’Afrique se voyait plus former un redoutable duo d’attaque avec Aguero plutôt que jouer le rôle du faire-valoir. Outre-Manche, la thèse d’un départ de l’Ivoirien commence à prendre du poids, et ce même si City n’a pas de solution de rechange en interne après avoir cédé Dzeko lors du mercato estival. Un dossier de plus à gérer sur le bureau de Manuel Pellegrini.