Critiqué pour ses mauvaises performances, Yazid Mansouri, capitaine des Fennecs, sera finalement sur le banc pour le premier match de la Coupe du monde contre la Slovénie. Une décision qui semble difficile à vivre pour l’ensemble du groupe algérien. Explications…


« M. Saâdane a par ailleurs affirmé que sauf changement de dernière minute, le milieu de terrain Hassan Yebda sera titularisé face à la Slovénie dimanche prochain à la place de Yazid Mansouri ». C’est par un communiqué laconique que la fédération algérienne a annoncé la nouvelle. Yazid Mansouri, l’habituel capitaine des Fennecs, ne participera pas aux débuts de l’Algérie dans cette Coupe du monde 2010.

Le Merlu n’aurait pu s’imaginer pire préparation de Coupe du monde. Joueur-clé de la sélection algérienne, il évolue sous le maillot vert et blanc depuis 2001 et compte 67 sélections à son actif. Mais, critiqué par le public algérien pour ses performances en dents de scie, hué lors de la courte victoire de son équipe contre les Émirats Arabes Unis à Nuremberg (1-0), le joueur était sorti en pleurs de la rencontre. Suscitant une réaction de solidarité autour du Lorientais, les joueurs algériens, notamment Karim Ziani, s’étaient dit déçus de la réaction du public, arguant le manque de reconnaissance envers un des joueurs emblématiques de la sélection nationale. « On touche au capitaine, on touche à tout le groupe. Ceux qui ont sifflé Mansouri face aux Emirats sont ingrats. Ils oublient vite. J’espère que Yazid fera une bonne Coupe du Monde et là il va prouver à tout le monde », a ainsi affirmé le latéral gauche Nadir Belhadj.

Sur le banc contre la Slovénie

Alors qu’il avait débuté les matches de préparation en tant que titulaire, Rabah Saâdane, le sélectionneur algérien, a confié à la presse locale que son capitaine débuterait la rencontre sur le banc face à la Slovénie. Le technicien maghrébin a finalement décidé d’aligner Mehdi Lacen, joueur du Racing Santander, dont les performances ont été louées par les supporters des Fennecs. Cette information, révélée par Le Buteur, a été confirmée par Saâdane.

La situation de Yazid Mansouri semble pesante pour le groupe algérien. « Pour n’importe quel joueur, c’est difficile de lui expliquer, de lui faire comprendre qu’il a perdu sa place à cause de la concurrence. Mais on doit le faire, même si c’est douloureux », a expliqué Saâdane en conférence de presse.

Mansouri déboussolé…

Déstabilisé par l’annonce de son entraîneur, Mansouri aurait tenté de prendre le premier avion pour l’Algérie, signifiant par là même la fin de son Mondial. Calmé par des membres de la délégation algérienne, dont le président de la fédération algérienne de football Mohamed Raouraoura, il a finalement décidé de rester au sein du groupe. C’est Anthar Yahia qui hérite du brassard.

La suite des événements permettra de voir si le natif de Revin réussira à faire abstraction de ce contexte difficile, afin d’apporter toute son expérience à sa sélection. Rendue difficile par une pléthore de blessures, la préparation du Mondial sud-africain s’est révélée plus que tourmentée pour l’Algérie.