arton43333.jpg

Très performants en club, le défenseur central Yunis Abdelhamid (Reims) et l’attaquant Abderrazak Hamdallah (Al Nassr) pourraient faire leur grand retour avec la sélection du Maroc le mois prochain. Au pays, plusieurs voix s’élèvent pour plaider leur cause en vue de la CAN 2019.


Pour les 14 sélections déjà qualifiées pour la CAN 2019, le mois de mars représente la dernière occasion de faire des tests avant la phase finale qui débutera le 21 juin. Le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, n’échappera pas à la règle au moment de composer sa liste de joueurs convoqués contre le Malawi (22 mars) et l’Argentine (26 mars), surtout avec les probables absences d’éléments comme Noussair Mazraoui, Achraf Hakimi, Youssef En-Nesyri et Hamza Mendyl, tous mis à disposition de la sélection U23. Mais, à l’inverse de ses homologues, qui devraient en profiter pour opérer un coup de jeune, le technicien français pourrait quant à lui être davantage tenté par un retour de plusieurs anciens dont Yunis Abdelhamid (31 ans) et Abderrazak Hamdallah (28 ans).

Sélectionné à seulement deux reprises, en 2016, Abdelhamid réalise tout simplement la saison de sa vie avec Reims, promu en Ligue 1. Solide dans les duels, bon dans les airs et agressif, le défenseur central figure régulièrement dans les équipe-types publiées par la presse française après chaque journée de championnat, s’imposant comme le patron de la 3e meilleure défense de L1. « Il y a 3 joueurs devant lui que sont Manuel Da Costa, Mehdi Benatia et Romain Saïss. Dans une compétition comme la CAN, c’est sûr qu’il a une place à jouer pour obtenir le 4e ticket dans un groupe de 23. La concurrence est rude mais s’il continue sur sa lancée, pourquoi pas !« , glissait Renard en décembre dernier à Actufoot. Un message plutôt encourageant…

Hamdallah , co-meilleur buteur mondial en 2019 !

A l’autre bout du terrain, Hamdallah se rapproche lui aussi du retour. Sélectionné à 16 reprises pour 7 buts, l’attaquant est bien connu des supporters marocains, mais il n’a plus été convoqué depuis 2015 ! Avec un Walid Azaro tout juste remis de sa blessure et un Ayoub El Kaabi à court de rythme, le natif de Safi a clairement une carte à jouer, lui qui enfile les buts en ce début d’année. Auteur de 12 réalisations en 6 matchs en 2019 avec Al Nassr en Arabie Saoudite, le Marocain est tout simplement l’actuel co-meilleur buteur mondial en 2019 d’après le site Transfermarkt !

Bien sûr, les championnats du Golfe ne sont pas forcément les plus compétitifs mais l’exemple de Baghdad Bounedjah (Al Sadd/Qatar), très performant avec la sélection algérienne, incite à éviter tout jugement trop hâtif, surtout que Renard a récemment assoupli sa position à ce sujet. En tout cas, des voix s’élèvent au pays pour demander le retour d’Hamdallah. « L’un des meilleurs attaquants marocains actuellement. J’espère le voir à la CAN inchallah« , a par exemple écrit l’ancien buteur Jaouad Zairi sur Instagram. Plus enclin à appeler des jeunes, et c’est compréhensible, Renard sera-t-il prêt à tenter le pari ? Réponse au cours des prochaines semaines.

arton43333.jpg