Depuis mercredi et la défaite en amical contre la Gambie (0-1), Fayçal Fajr est pris en grippe par une partie des supporters marocains. En cause : le fameux « penaltygate » lorsqu’il a insisté auprès d’Abderrazak Hamdallah pour frapper un penalty, qu’il a raté dans les dernières minutes du match, puis son attitude jugée moqueuse suite au départ d’Hamdallah, parti du groupe officiellement pour blessure. Alors que Fajr a été sifflé dimanche à Marrakech contre la Zambie (2-3), le sélectionneur adjoint Patrice Beaumelle a mis les points sur les i.

«Fayçal, c’est quelqu’un qui pense avant tout à l’équipe, c’est quelqu’un qui est très positif dans le groupe au quotidien et je suis peiné d’entendre les sifflets parce qu’il y a eu une incompréhension», a déploré le technicien en conférence de presse.

«Mais on s’est dit avant le match qu’on allait être costaud et fermer les oreilles. Mais sachez que c’est quelqu’un d’extraordinaire, que tous les joueurs et le staff adorent. Je pense qu’il ne mérite pas ce traitement mais on va faire avec. Il y a quelques semaines, tout le monde l’adorait et j’espère que ça va vite revenir parce qu’il le mérite, c’est un bon joueur et un bon mec.» Le message est passé !