Ils sont nés en France mais ils porteront le maillot des Lions de l’Atlas: Younes Belhanda (Avignon), Abdelhamid El Kaoutari (Montpellier) et Karim Aït Fana (Limoges) ont tous trois décidé de jouer pour la sélection du Maroc. Passés par les sélections de jeunes tricolores, ces trois Montpelliérains ont donc lâché les Bleus.


Montpellier à la sauce marocaine? L’entreprise de séduction des dirigeants marocains est en train de prendre forme: trois jeunes joueurs, formés au MHSC, ont décidé d’opter pour le Maroc, pays d’origine de leurs parents.

Sélectionnés en équipe de France de jeunes depuis quelques mois, Karim Aït-Fana (21 ans), Younes Belhanda (20 ans) et Abdelhamid El-Kaoutari (20 ans) vont finalement aller renforcer les Lions de l’Atlas. « Je me sens français. Jouer pour le Maroc, c’était un choix de coeur, d’autant que je sentais peu d’enthousiasme des sélectionneurs en France », explique Belhanda dans les colonnes de L’Equipe. Le milieu offensif, qui a mis plus d’une saison à rejoindre les U20 tricolores, est d’ailleurs déjà excité à l’idée d’affronter l’Algérie, lors des éliminatoires à la CAN 2012: « Ça va être de la folie. » Même son de cloche pour Aït-Fana: J’ai eu une discussion avec l’actuel coach du Maroc, Dominique Cuperly. C’est ce qui m’a poussé à choisir le Maroc, explique l’ailier droit Karim Aït Fana. « J’étais en équipe de France Espoirs, ça se passait bien et je m’étais engagé à faire les qualifications pour l’Euro 2011 et malheureusement on a été éliminé. A partir de là, il fallait faire un choix. Le Maroc représente aussi beaucoup pour moi, donc j’ai décidé de porter les couleurs des Lions de l’Atlas. Pour moi, c’est un choix du cœur, et j’en suis très fier », affirme-t-il sur RMC.

« Le choix du coeur »

Une bonne nouvelle pour le Maroc, 95e nation FIFA, moins pour la France qui se trouve là privée de trois Espoirs, passé pas ses sélections de jeunes. D’ailleurs, Erick Mombaerts, le sélectionneur des Bleuets, s’y attendait. « Très vite, on les a sentis attirés par le Maroc. C’est tout à leur honneur de s’être prononcés si tôt. Quelqu’un qui veut se donner le temps de faire un choix ne nous intéresse pas. » Sans regret, le patron des Espoirs va devoir composer sans ces éléments régulièrement titularisés en Ligue 1. « Trop de gens à qui l’on a fait confiance nous ont lâché par le passé. Un joueur qui peut nous quitter à n’importe quel moment ne partagera jamais nos valeurs», rajoute Mombaerts, qui a dû faire face le mois dernier à la défection du Rennais Jean-Armel Kana-Biyik, qui pourrait rapidement opter pour la sélection camerounaise.

Une fois acceptée la demande de dérogation déposée à la FIFA, les trois joueurs de Montpellier pourrait défendre les couleurs des Lions de l’Atlas et devraient même faire leurs débuts en Irlande du Nord dès le 17 novembre prochain.