Mourad Meghni devrait bientôt revenir à la compétition. Mais la Lazio Rome ne semble pas compter sur l’international algérien, qui pourrait faire ses valises. La France et le Qatar, notamment, sont prêts à lui ouvrir leurs portes.


Blessé au tendon rotulien, Mourad Meghni, l’international algérien, est sur le flanc. Son retour est prévu mais où? A la Lazio, où tout semble indiquer que le meneur de jeu des Fennecs n’entre plus dans les plans d’Edoardo Roja, ou ailleurs?

Selon la presse locale, en effet, l’ancien Sochalien pourrait effectuer son retour en Ligue 1. Ce ne sera pas à Bordeaux, où les Girondins cherchent un successeur à Yoann Gourcuff, parti cet été à l’Olympique Lyonnais. Un temps évoqué la piste d’un prêt de l’Algérien chez les champions de France 2009 a du plomb dans l’aile après les déclarations de Jean-Louis Triaud à Compétition. « On n’a pas contacté Mourad Meghni, ni aucun de ses agents. Personne au club n’a mentionné son nom. Ni l’entraîneur ni le directeur sportif et encore moins le responsable du recrutement, a assuré le président du club bordelais. On n’a pas l’intention de recruter. Nous avons un effectif assez étoffé, l’entraîneur est satisfait du groupe qu’il a sous la main et à aucun moment il m’a dit qu’il a besoin de renfort. »

Bordeaux, c’est non. Pas mieux du côté du PSG qui, un temps intéressé, semble avoir lâché prise. A moins que Meghni n’opte pour le Qatar, où il rejoindrait ses compatriotes Djamel Belmadi, Yazid Mansouri et Nadir Belhadj. Le championnat local offrirait en effet tout ce dont il manque en Europe: un très bon salaire, un temps de jeu régulier et un statut de star incontestée. Sans parler de la poursuite des soins en cas de besoin dans l’un des meilleurs centres médicaux au monde, Aspetar, qui est doté des infrastructures les plus modernes.

L’épisode du numéro 23

Car, du côté de Rome, on ne semble plus trop compter sur l’international algérien. La Lazio Rome marche bien, très bien même. Leader de Serie A après sept journées, à deux points devant l’Inter, Naples et le Milan AC, les Laziale retrouvent un lustre qui leur échappe depuis quelques années maintenant. Un renouveau auquel ne participe pas Mourad Meghni, blessé au genou depuis la préparation pour le Mondial sud-africain. Avec l’arrivée de Hernanes, le milieu de terrain brésilien qui aurait pu débarquer du côté de Lyon cet été, sa place dans le onze de la Lazio semble de toute façon bien bouchée pour l’ancien petit prodige du football français.

Un épisode est d’ailleurs symptomatique: le fameux numéro 23 de la Lazio. Jusqu’au début de la saison 2010-2011, le maillot floqué du numéro 23 était la propriété de Meghni. Débarqué cet été, l’Australien Mark Bresciano avait demandé à porter ce numéro. L’Algérien étant en soins au Qatar, la Lazio et sa recrue ont tenté de joindre Meghni. En vain. Le milieu de terrain des Socceroos a donc opté pour le 80… avant de recevoir le 23! Une injustice et un manque de tact qui aggravent encore le sentiment de marginalisation d’un joueur sous contrat avec la Lazio jusqu’en 2012.