sakho.jpg

Mamadou Sakho, Boukary Dramé, Clément Chantôme, David Ngog, Youssouf Mulumbu, Franck Dja Djedje, Larrys Mabiala. Le PSG saison 2007-2008 va s’appuyer sur les jeunes pousses de son centre de formation. Retour sur la politique du club parisien et portraits de joueurs dont on va entendre parler en France et en Afrique.


En lisant les gazettes, ou les rubriques sports des sites éclairés en matière d’information, vous aussi avez dû remarquer que la colonne « Arrivées » que se soit en transferts ou rumeurs, reste vide sur la ligne « Paris saint Germain ». En effet, aprés une sortie de saison trés pénible à divers niveaux, le club parisien change son fusil d’épaule. Marqués ou soucieux de se relancer nombre de cadres présumés vont quitter le navire qui tangue mais ne coule jamais, respectant à la lettre la devise du club et de la ville de Paris: « Fluctuat nec mergitur »[[il vogue sans jamais être submergé]]. S’appuyant sur les forces et certitudes de son club Alain Caysac confie à Alain Roche et Paul Le Guen qui a sauvé Paris d’une relégation qui lui paraissait promise, la charge de repartir avec un groupe allègé des gros salaires de cadres fautifs, avec comme politique une rémunération indexée sur les résultats et un recours affirmé aux richesses de son centre de formation trop peu utilisé au profit de recrutements plus clinquants et médiatiques ces dernières années.

2006-2007: La saison noire du Paris Saint Germain placée sous l’auspice du Rouge et Bleu.

La saison 2006-2007 avait commencé pour Paris comme un nouveau départ, affranchi d’un actionnaire soucieux de se débarrasser de lui, Canal +. Les couleurs du club seront celles de la saison dés les premières journées:

Rouge comme les cartons reçus par un Yepes déboussolé par des arbitres soudainement pointilleux sur les contacts dans les surfaces.

Rouge comme la honte, le sang versé et la mort causée par des excités racistes après le match européen face à Tel Aviv

Rouge comme la zone dans laquelle Paris a longtemps évolué cette saison

Rouge comme les colères de Guy Lacombe contre Vicash Dorashoo, finalement évincé du club, et Jérôme Rothen qui aime son club, c’est rare, du groupe.

Rouge comme le visage confus de Caysac contraint de débarquer Lacombe après l’avoir courageusement (obstinément?) soutenu.

Bleu comme les survêtements laissés enfilés par les joueurs fautifs dans leur comportement professionnel

Bleu à l’âme de Pauleta qui n’est plus qu’un Joker, un aigle des Açores en cage ayant perdu sa vista devant les buts

Bleu comme la blessure morale et physique de Yepes

Bleu comme la peur palpable de chuter lors de matchs capitaux

Bleu comme le ciel de Paris après le trente-huitième match de la saison et un maintien assuré.

2007-2008: Les bleus du centre de formation pour redonner des couleurs au club ?

L’annonce est officielle ! Mamadou Sakho vient de signer son premier contrat professionnel avec Paris pour une durée de trois années. La nouvelle pourrait faire sourire à l’heure où certains changent de clubs pour des sommes de 20, 30 ou 40 millions d’euros. Cette année, Paris devra vendre avant d’acheter, chose plus étonnante tant elle tranche avec le train de vie traditionnellement affiché et les surenchères médiatiques, pour s’attacher à prix d’or les services de tel ou tel inconnu brésilien qui rassure les supporters sur sa seule provenance…

Si Canal + avait déjà tenté une telle expérience « jeunes » avec le retour à un prix mirifique de l’enfant prodigue Anelka, ou le recrutement de Peter luccin, cela se solda par un échec cuisant.

Aujourd’hui, la volonté est différente et ce que Fernandez avait osé, Lacombe réalisé – en créant des conflits au sein du groupe – notamment avec Chantôme (parfois trop exposé), Le Guen va le faire avec plus de régularité et en affichant clairement d’entrée la stratégie: donner leur chance d’évoluer au sein de l’équipe première aux joueurs issus du centre de formation.

sakho.jpgMamadou Sakho

Franco-sénégalais âgé de 17 ans, qui défraye la chronique en paraphant son premier contrat pro à 17 ans ces derniers jours, Il occupe un poste de défenseur polyvalent latéral gauche ou axial. Formé au Paris Saint Germain, il franchit à l’image de Franck Dja Djedje, toutes les sélections nationales par tranches d’age successives. Il connait sa première heure de gloire de manière inattendue en début d »‘année 2007 quand il découvre au lendemain de son anniversaire les joies de la Coupe de l’UEFA face à l’AEK Athènes où il est même élu joueur du match.

Pour autant, il garde la tête froide: Sakho sur le site du PSG:
« C’est la récompense de longues années de travail, mais ce n’est que le début d’un rêve ». « Comme je suis arrivé au PSG à 12 ans, nous pouvons dire que je suis un pur produit du centre de formation (sourire). J’ai eu quelques contacts, mais je voulais signer dans le club de mon coeur. Je n’ai pas privilégié l’argent, mais ma progression. »

« Je suis là pour progresser et accumuler du temps de jeu. Je suis néanmoins conscient qu’il va falloir être patient, ajoute le jeune défenseur. Je préfère être dans l’axe, mais si le coach me propose de jouer dans le couloir je suis preneur ! »

drame.jpgBoukary Dramé

A 22 ans, ce jeune franco-sénégalais occupe le poste de défenseur au Paris Saint-Germain. Après avoir évolué à Aulnay-sous-Bois, il intègre le centre de pré- formation du PSG à Verneuil. Sa première apparition dans l’équipe date du 11 septembre 2005 face à Strasbourg, puis il sera titularisé le 13 mai 2006 au Stade Saint-Symphorien face au FC Metz.

Sélectionné une première fois face au Mali en 2005 international A sénégalais, il était du groupe des Lions de la Teranga participant à la CAN 2006 en Egypte lors de laquelle il jouera la « petite finale » pour la troisième place.

Paris, comme le Sénégal, est en droit de fonder de grands espoirs sur ce joueur d’avenir.

clement_chantome.jpgClément Chantôme

Agé de seulement 20 ans, ce natif de Sens est un pur produit du centre de formation du PSG. Milieu de terrain, il connaît les feux de la rampe lors du Trophée des Champions 2006. Les vents contraires subis par les parisiens poussent Guy Lacombe à s’appuyer sur lui et à en faire un des cadres de l’équipe. Rendons à Guy Lacombe ce qui lui appartient, il est l’un des premiers à accorder sa confiance aux jeunes de la réserve même s’il le fait au détriment des supposés cadres en place qui ne manqueront pas de s’opposer fortement à lui, menant Paris au bord du précipice. En 2006, Clément Chantôme Passe Pro pour trois saisons. 2006 est pour Clément Chantôme l’année de sa première sélection en équipe de France espoirs.

ngog.jpgDavid Ngog

Cousin de Jean-Alain Boumsong (Cameroun), et âgé de 18 ans, cet attaquant pur sucre fait un peu penser à un certain Nicolas Anelka à ses débuts. Lui aussi fruit du centre de formation du PSG, il signe un contrat professionnel en fin de saison 2006. Ancien pilier de l’équipe de France des moins de 16 ans et des moins de 17 ans, il joue en ligue 1 face aux Girondins de Bordeaux pour son premier saut dans le grand bain. Il pourrait être au cours des saisons à venir la révélation que le Parc attend et le grand attaquant qui prendra la relève au plus haut niveau

mulumbu.jpgYoussouf Mulumbu

A peine 20 ans, né à Kinshasa en République Démocratique du Congo, ce milieu défensif est un joueur sur lequel le staff parisien fonde de grands espoirs. Passé professionnel en 2006, il fut de l’aventure des bleuets de L’Equipe de France des moins de vingt ans qui vient de remporter le réputé Festival International Espoirs de Toulon en battant la Chine en finale. Il a retrouvé son collègue parisien prêté la saison dernière à Grenoble, Franck Dja Djedje.

djadjedjefranck.jpgFranck Dja Djedje

Né en Côte d’Ivoire voici 21 ans, ce milieu droit arrivé à 12 ans intègre dés l’année suivante le PSG après un crochet par le SC Solitaire de Paris. Il franchit tous les échelons d’age des sélections Internationales françaises moins de 17 ans, de 18 et 19 ans. Champion d’Europe des moins de 19 ans en 2005, il vient lui aussi de remporter le Festival International Espoirs de Toulon. Il a été prêté à Grenoble la saison dernière à Grenoble en Ligue 2 afin de s’aguerrir. Un réel espoir parisien qui pourrait très vite intégrer le groupe pro de Paul Le Guen.

mabiala.jpgLarrys Mabiala

A 20 ans, ce natif de Montfermeil d’origine congolaise (RDC), est un prometteur défenseur. Fruit du centre de formation parisien, il entre dans le groupe pro lors du match de Coupe de la Ligue au Parc face à Lorient. Lui aussi a signé un contrat pro dés 2006. Retenez son nom, il va prendre du temps de jeu cette saison. En parallèle, il espère bien figurer dans l’équipe des Léopards espoirs pour la campagne de qualification pour les JO de Pékin 2008.

De notre partenaire l’Univers de l’Entraîneur