Convoqué jeudi devant la commission de discipline du FC Metz pour son absence inexpliquée depuis dimanche, Modibo Maïga peut compter sur son agent, Karim Aklil. Celui-ci explique à L’Equipe que samedi, veille du match à Marseille (1-3), le Malien a plusieurs fois voulu quitter l’entraînement en raison d’une douleur à l’épaule mais ses coéquipiers l’en ont empêché. Finalement, il a envoyé un SMS à son entraîneur Albert Cartier dans la soirée de samedi pour dire qu’il avait besoin de soins à l’épaule et ne serait pas en état de faire le voyage à Marseille. Karim Aklil assure qu’il a lui aussi essayé de contacter les dirigeants lorrains. « Je suis resté sans réponse samedi soir, lorque j’ai essayé de contacter Philippe Gaillot (dirigeant du club, ndlr) et Albert Cartier en leur précisant bien que c’était urgent. Je ne laisserai jamais quiconque douter de la bonne foi de Modibo. Je suis choqué par les déclarations de l’entraîneur de lundi soir, qui prétendait ne pas avoir de nouvelles du joueur alors qu’il était aux soins, comme mardi« .

De son côté, la direction ne décolère pas au sujet de l’attaquant. « Un SMS ne suffit pas. On n’a rien eu de concret. Je n’ai jamais vu un joueur pro ne pas se présenter à un rendez-vous, sans jamais répondre aux nombreux appels. A cause de ça, on a dû aller à Marseille avec seulement 17 éléments« , peste Philippe Gaillot.