Accusé de violences conjugales sur sa compagne enceinte, l’international zambien du FC Metz, Stoppila Sunzu, a passé une nuit en garde à vue en fin de semaine dernière. Relâché, il a été convoqué devant le tribunal correctionnel.


Pas habitué à faire des vagues, le défenseur central du FC Metz, Stoppila Sunzu (29 ans), vient de passer des derniers jours agités. D’après Le Républicain Lorrain, l’international zambien a passé la nuit de jeudi à vendredi en garde à vue pour des violences conjugales présumées sur sa compagne. Circonstance aggravante, le quotidien régional précise que celle-ci est enceinte…

De son côté, l’ancien joueur du TP Mazembe a donné sa version des faits et il aurait affirmé qu’il a dû intervenir pour stopper une altercation entre sa compagne « et une autre femme de son entourage« . Le Grenat a été convoqué devant le tribunal correctionnel, où cette affaire sera jugée. « Nous laissons la justice faire son travail, d’autant que, selon nos informations, la plainte aurait été retirée« , a commenté la directrice générale du FC Metz, Hélène Schrub.

Mais le Zambien n’est pas tiré d’affaire pour autant car le parquet a toujours la possibilité de demander une comparution. En raison de sa garde à vue, le roc d’1m90 avait dû se contenter d’une entrée en jeu vendredi contre Clermont (défaite 1-2) en Ligue 2, alors qu’il est habituellement titulaire indiscutable. « Il a eu une nuit difficile« , avait alors expliqué l’entraîneur-adjoint de Metz, Vincent Hognon. Sunzu devrait en revanche postuler à une place de titulaire ce mardi contre l’AS Monaco en Coupe de France.