A dix jours du Mondial, le dispositif de sécurité est fin prêt à recevoir les supporters. Nathi Mthethwa, ministre de la Police, a vivement nié l’existence de menaces terroristes pesant sur la Coupe du monde 2010 et a rappelé que Pretoria travaillait en étroite collaboration avec les services de sécurité des 31 pays qualifiés pour le Mondial. De « simples spéculations sans fondement », selon lui. Le département d’Etat américain craint cependant que l’Afrique du Sud ne soit une cible, rapporte Rfi.