rdc léopards can 2021

Le tirage au sort du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 a été effectué mardi. La RD Congo a été placée dans le groupe J, aux côtés des Taifa Stars de la Tanzanie, des Écureuils du Benin et des surprenants Bareas de Madagascar. 

A l’issue du tirage au sort de la phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, les fans de football congolais restent réservés dans leurs pronostics. Dans un entretien avec Afrik-Foot.com, certains pensent que ce groupe reste un piège pour les Léopards de la République Démocratique du Congo alors que d’autres appellent le staff technique au plus grand sérieux en vue de valider son ticket pour la phase finale de la Coupe du monde 2022.

«Rien n’est joué, la qualification de la RDC dépendra de la qualité du travail de toute l’équipe. Je reste très réservé quant aux pronostics. Le staff doit identifier des talents capables de bien défendre la couleur nationale devant ces trois équipes», s’exclame Josué Mukeba, un jeune sportif de la ville de Kananga

«Le groupe J est un vrai piège pour nous, d’ailleurs ça ne sera pas facile pour les Léopards avec une Tanzanie qui  ne cesse de progresser, et un Bénin très imprévisible. Les Malgaches sont à prendre très au sérieux du fait qu’ils causent du fil à retorde aux Congolais. Je me souviens de la dernière CAN (les Bareas avaient éliminé les Léopards aux tirs au but en 8es de finale, ndlr)», se rappelle Alain Mahamba, sportif de la ville de Goma

«Le football africain est en pleine mutation. Les petites équipes sortent l’épingle du jeu. (Le sélectionneur) Chrisitan Nsengi et sa troupe doivent rester vigilants, sinon nous n’aurons pas la chance de voir nos joueurs prendre part à cette fête mondiale du football», confie Pascal Kazadi, supporter du TP Mazembe .

«Cette fois-ci, notre équipe n’aura pas d’excuses. Il y a encore du temps pour prendre les choses au sérieux. Qu’ils n’attendent pas la veille du début des hostilités pour amorcer une préparation à la va vite» laisse entendre Bahati Emile, un jeune sportif de la ville de Bukavu.

Dans un entretien avec une chaîne de la capitale congolaise, Guy Bukasa l’un des assistants du sélectionneur Christian Nsengi s’est montré très prudent dans ses propos. «Ça ne sert à rien d’aller sur des éléments de pronostic. Rien n’est encore joué pour le moment. Il faudra aborder tous les matchs avec beaucoup de sérieux et avoir le maximum des points pour prétendre se qualifier pour le dernier tour. (…) C’est maintenant qu’il faut commencer à travailler et non attendre le mois d’octobre (date de la 1ère journée, ndlr)» a-t-il fait savoir. D’ici-là, les 4 dernières journées des éliminatoires de la CAN 2021 seront au programme.