Ces dernières heures, les médias sénégalais ont fait état de 8 éléments recalés pour la Coupe du monde des moins de 17 ans en raison de fraude sur l’âge. Comme cette information a ensuite été déformée par une partie de la presse, la Fédération sénégalaise (FSF) a effectué une mise au point dans la foulée pour rappeler que cet incident ne concerne aucun des joueurs présents à la CAN U17 en avril dernier ni aucun des 21 joueurs de la liste finale pour le Mondial qui débutera le 26 octobre.

Rappelons que la dernière CAN U17 avait été marquée par plusieurs affaires de fraude sur l’âge et que le Sénégal a d’ailleurs gagné son billet pour le Mondial après la disqualification de la Guinée, épinglée pour cette raison.

Le communiqué de la FSF

«La Fédération Sénégalaise de Football (FSF) tient à informer l’opinion qu’à ce jour, aucun joueur de la sélection nationale des U17 retenu pour la Coupe du Monde FIFA Brésil 2019 n’a été recalé pour cause de fraude sur l’âge, comme cela a été relayé par certains médias locaux.

La FSF précise (…) que naturellement, comme elle le fait avant toute compétition internationale des U17, elle avait eu à procéder à des visites de précaution avant le tournoi qualificatif et la CAN U17 qui ont permis d’écarter les joueurs dont les résultats des tests IRM pouvaient prêter à équivoque.

De même, tous les joueurs utilisés lors de cette CAN U17 avaient subi avec succès les tests IRM initiés par la CAF elle-même.

Enfin, la FSF informe que la FIFA n’a pas encore procédé aux tests IRM aléatoires (jusqu’à 4 joueurs par équipe) qui auront lieu entre le 22 et le 24 octobre prochain au Brésil.»