Expulsé le 8 février lors de la défaite de Nice contre Nîmes (3-1), Hicham Boudaoui a écopé de 4 matchs de suspension dont 3 fermes. La première saison de l’Algérien en Ligue 1 pourrait se résumer à une histoire de cartons.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel n’a pas été tendre avec Hicham Boudaoui. Après son carton rouge reçu contre le Nîmes Olympique (1-3) le 8 février suite à son tacle dangereux sur Romain Philippoteaux, le milieu de terrain niçois a pris très cher de la part de l’instance disciplinaire.

Une absence qui va peser

La semaine dernière, la commission a infligé 4 matchs de suspension à l’international algérien (3 matchs fermes et 1 en sursis). Un véritable coup dur pour l’OGC Nice et Patrick Vieira qui devront se passer des services du vainqueur de la CAN 2019 jusqu’à la réception de l’AS Monaco le 7 mars dans le derby azuréen.

Rouge, rouge, rouge !

Arrivé cet été au Gym en provenance du Paradou AC au pays, le natif de Béchar se montre de plus en plus convaincant. Toutefois, sa toute première expérience en Ligue 1 porte en filigrane l’empreinte des cartons rouges. Outre sa propre expulsion, Boudaoui a déjà provoqué l’expulsion du défenseur lyonnais Fernando Marçal à l’aller tout comme au retour cette saison. Comme par hasard, Marçal avait lui aussi écopé de 3 matchs de suspension suite à son horrible faute sur Boudaoui lors de la phase aller…