Pour la septième fois, le Nigeria s’empare de la troisième place de la Coupe d’Afrique des Nations. Dans un match fade, où l’enjeu aura pris le pas sur le jeu, les Super Eagles ont battu l’Algérie grâce à un but d’Obinna juste avant l’heure de jeu.


L’aventure angolaise des deux Mondialistes s’arrêtait ce soir. Pour le Nigeria et l’Algérie, il s’agissait surtout de terminer leur dernière sortie officielle sur une bonne touche. Dans un match sans saveur, mais pas sans enjeu, ce sont les Super Eagles qui repartent avec la médaille de bronze. Pour les Fennecs, ce sera celle en chocolat.

Les petites finales, en général, tournent à l’avalanche de buts avec des équipes qui n’ont plus rien à perdre et des joueurs qui ont tout à gagner. Les deux sélectionneurs l’avaient annoncé : ils allaient faire tourner. Mais ce Nigeria-Algérie n’aura pas répondu aux attentes.

Sept sur sept pour le Nigeria

En habitués des consolantes, les Super Eagles, troisièmes en 2002, 2004 et 2006, se sont contentés du strict minimum pour décrocher le podium. Un but d’Obinna (55e) s’est révélé suffisant : le jeune attaquant du Malaga CF concrétise la domination nigériane en remportant son duel face au portier des Fennecs au terme d’un raid entre Bougherra et Zaoui. 1-0, la messe est dite pour des Algériens sans réaction.

Dans une partie sans rythme et sans intensité, les blocs défensifs ont pris l’ascendant sur les attaquants. Enyeama et Zemmamouche, les gardiens, ont d’ailleurs été très peu sollicité. Les Super Eagles s’imposent logiquement face à des Fennecs diminués et démobilisés. Le spectacle n’a pas été au rendez-vous pour l’avant-dernière rencontre de cette CAN 2010. Mais les deux formations avaient sans doute, déjà, la tête en Afrique du Sud.

Le film du match