Lâché par sa fédération, Shuaibu Amodu, le boss des Super Eagles, entend conserver son poste, contrat à la clé. Le technicien nigérian est même prêt à travailler avec un autre entraîneur en vue de la Coupe du monde en Afrique du Sud. De son côté, la NFF continue sa quête pour un nouveau sélectionneur.


Alors que la bataille pour sa succession se précise, Shuaibu Amodu a décidé de monter au créneau. Licencié il y a quelques semaines à cause du mauvais jeu produit par ses Super Eagles à la CAN 2010, le désormais ex-sélectionneur du Nigeria n’entend pas se laisser faire. En conférence de presse, Amodu a martelé que, en vertue du contrat qui le lie à la NFF, il était bel et bien le boss des Super Eagles.

« A l’heure actuelle, je le sais et la NFF le sait aussi : je suis l’entraîneur en chef de l’équipe nationale. Je n’ai pas été rétrogradé. J’ai réussi tellement de choses que j’ai l’impression que le seul problème, c’est que je ne suis pas blanc. Autrement, je peux me vanter d’être d’un des meilleurs coaches d’Afrique », a expliqué le demi-finaliste de la dernière Coupe d’Afrique.

Amodu prêt à travailler avec un Européen

Amodu a par ailleurs precise que, selon l’article 10 paragraphe 2.6 de son contrat, la NFF pouvait tout à fait enroller un étranger pour l’équipe nationale: en tant que sélectionneur, il serait condamné à travailler sous ses orders. « Je suis prêt à travailler pour le bien du pays parce que je suis persuadé qu’aucun entraîneur du monde, quel que soit son pedigree, ne peut pas faire grand-chose en seulement trois mois », a-t-il assuré.

Amodu a en outre affirmé qu’il ne changerait rien et sélectionnerait les mêmes joueurs si c’était à refaire, défendant son choix de prendre un Obafemi Martins en petite forme ou un vieillissant Nwanko Kanu plutôt que le prometteur Michael Eneramo. Ces joueurs, précise-t-il, sont essentiels pour la Coupe du monde sud-africaine.

Pourparlers avec Shehata

Toujours est-il que la fédération nigériane de football ne semble pas compter sur Amodu, qui s’est occupé, ces derniers temps, de l’équipe B en vue du Championnat d’Afrique des Nations. La NFF s’évertue à trouver un remplaçant au technicien de 51 ans. Comme l’a confirmé le porte-parole Ademola Olajire, des contacts ont déjà été établis avec Hassan Shehata, le sélectionneur des Egyptiens triples champions d’Afrique : « Nous avons déjà contacté Shehata pour l’informer qu’il était l’un des candidats pour prendre la charge de notre équipe nationale, a assuré Ademola Olajire, porte-parole de la fédération, sur une radio locale. Il y a quatre autres entraîneurs en lice pour le fauteuil de sélectionneur. Nous allons tous les rencontrer dans le jours qui suivent. »

Olajire n’a pas souhaité confirmer les noms des candidats mais il semblerait que la short list se limite au Suédois Lars Lagerback, le Serbe Ratomir Djukovic, l’Anglais Peter Taylor et le Français Bruno Metsu, en plus de l’Egyptien Hassan Shehata donc. Quoi qu’il en soit, les prochains jours devraient éclairer la situation, la fédération ayant promis une réponse avant le match amical des Super Eagles le 3 mars face au Paraguay.