Avec un peu de retard, en raison des performances des handballeurs égyptiens, notre chronique des footballeurs en Europe. Des matches, des transferts, des buts, des blessures… Et un carton rouge à l’équipe de Vérone pour complaisance envers les racistes.


Le joueur algérien de l’Olympique de Marseille, Djamel Belmadi, n’a pas eu beaucoup plus de chance que son gardien de but Trévisan, auteur d’une monstrueuse bourde face à Auxerre. Résultat : 0-1. Belmadi a pourtant été éblouissant, semant la panique à plusieurs reprises dans les rangs de la défense Bourguignonne. Il a manqué à deux reprises de surprendre le gardien adverse.

Plus heureux est son compatriote Ali Maçabih. Ce dernier va quitter le club de Nationale 1, Martigues, pour rejoindre l’élite du football hexagonal dans l’équipe du FC Metz. Une belle promotion.

Coup dur pour le Racing-Club de Strasbourg. Le solide stoppeur camerounais, Pierre Njanka a dû déclarer forfait pour au moins deux semaines, suite à un choc avec l’attaquant stéphanois Christophe Sanchez. Il souffre d’une mauvaise entorse au genou.

Magnifique Samuel Etoo qui a encore marqué ce week-end sous les couleurs de Majorque (Espagne), face à Valence. A 20 ans à peine, le jeune prodige camerounais s’impose comme la révélation de la Liga.

S’il n’est pas question pour le Nigérian Okocha de quitter la pelouse du Parc des Princes, le Marocain Tarak El-Karkouri à confirmé son départ pour l’étranger. En Espagne a-t-il affirmé, sans préciser le nom du club. Le club de Sedan a par ailleurs fait savoir qu’il s’intéressait au défenseur sénégalais Aliou Cissé, évoluant, lui aussi, au Paris-Saint-Germain. Les tractations vont bon train entre les dirigeants des deux clubs.

Enfin, carton rouge au président du club italien de Vérone, Giambattista Pastorelleo. Confronté à la montée du racisme parmi ses tifosi, il a suggéré à la télévision locale, qu’il préférait éviter de recruter des joueurs noirs de crainte de provoquer la colère des plus crétins de ses supporters. Le staff de Verone projetait d' »échanger  » l’attaquant italien Emiliano Bonazzi contre le Camerounais Patrick Mboma – élu meilleur joueur africain de l’année 2000.

Nos tifosi véronais ont-ils oublié que c’est une équipe de France multi-ethnique qui a vaincu des azzuri lors de la finale de la coupe d’Europe ? Et que l’entraîneur de l’équipe de France et ses coéquipiers ont dû leur triomphe à deux joueurs de couleur, Sylvain Wiltord et David Trezeguet. Même le foot oublie les leçons de l’Histoire.