Dimanche, l’Olympique de Marseille va rendre hommage au football africain et lancer son programme «OM Africa» en marge de la réception de Bordeaux en Ligue 1. Une initiative tout à fait logique aux yeux de l’ancien gardien de but du club phocéen, Joseph-Antoine Bell (1985-88), qui estime que l’OM a toujours eu particulièrement la cote sur le continent.

«L’OM me désigne capitaine en 1987. Et au-delà d’avoir des footballeurs africains, l’OM apparaît (alors) dans toute l’Afrique comme le club qui n’est pas raciste, comme le club où les Africains étaient les bienvenus et dans lequel un Africain peut être capitaine devant de grands joueurs français, blancs. Donc comme l’endroit où l’on reconnait le mérite de tout le monde, sans distinction», a rappelé Bell au micro de France Bleu. Et, pour lui, initiative « OM Africa » pourrait rapporter gros au club provençal.

«Tous les jeunes qui supportent l’OM aujourd’hui le supportent grâce à leurs parents qui eux même adoraient le capitaine de Marseille et le fait que l’OM ait mis en avant quelqu’un qui pouvait expliquer les choses et dont on était fier. Et tout ça, là, ça n’a pas été exploité et c’est aujourd’hui que Marseille se réveille et que cela peut se traduire sur le plan économique et que ce n’est pas que de la sympathie jetée en l’air», a conclu l’ancien Lion.