Match particulier pour Andy Delort. A deux reprises (11e, 52e), l’attaquant de Montpellier a cru trouver le chemin des filets contre l’OM (1-1) ce samedi en Ligue 1, d’abord de la tête puis du pied droit. Et à deux reprises, il a célébré son but. Sauf qu’à chaque fois, sa réalisation a finalement été refusée après recours à la VAR en raison de hors-jeux extrêmement légers. L’international algérien a du mal à digérer cet ascenseur émotionnel, lui qui a parlé de «doublé fantôme» auprès de L’Equipe.

«Deux buts refusés au même joueur dans le même match, je ne sais pas si c’est déjà arrivé. Mon père m’a envoyé un message direct après le match, visiblement le premier hors-jeu, c’est du doigt et le deuxième, c’est du pied», a déploré le vainqueur de la CAN 2019, très frustré. «Maintenant, je ne vais plus célébrer mes buts. Je suis dégoûté, franchement, ça gâche le foot.»

Un coup de gueule que partagera certainement l’Ivoirien Serge Aurier, lui aussi privé d’un but par la VAR ce samedi lors de Leicester-Tottenham (2-1) en raison d’un hors-jeu préalable «microscopique» de Son Heung-min.