La rencontre de football Gambie-Sénégal, dimanche prochain à Banjul, s’annonce des plus électriques. Le match, comptant pour le 3ème tour des phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, déchaîne les passions. Les supporters sénégalais ne conçoivent tout simplement pas la défaite des Lions.


Gambie-Sénégal. Affiche d’un match à haute tension. D’un côté les Lions de la Téranga -vice champions d’Afrique en titre et quart de finalistes à la Coupe du monde- de l’autre les Scorpions gambiens qui aimeraient bien, à domicile, épingler leurs prestigieux voisins à leur tableau de chasse. Comptant pour le 3ème tour des phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2004, la rencontre dépasse le cadre d’un simple événement sportif. Les supporters de chaque équipe sont chauds comme la braise. Au Sénégal, personne n’envisage la défaite.

Emmené par Jaato Ceesay – la grande star du football gambien, récemment élu meilleur joueur national 2002 et entré dans l’histoire pour avoir été le premier joueur à évoluer en Europe (Willem II, Hollande) – le onze gambien a de solides atouts de son côté. Il évolue à domicile et pourra bénéficier de tout l’appui de son public. Le collectif aborde par ailleurs la rencontre avec un formidable capital confiance après sa dernière prestation en qualifications. Les Scorpions avaient, en effet, pulvérisé le Lesotho en lui infligeant un cinglant 6-0, alors que les Lions n’avaient réussi qu’à lui arracher un laborieux 1-0.

La polémique des accréditations

Carton jaune aux autorités gambiennes. En décidant de n’accorder que huit accréditations pour l’ensemble des journalistes sénégalais, elles ravivent la tension qui entoure déjà la rencontre.  » Les autorités gambiennes voulaient nous donner seulement huit accréditations, les autres devant payer leur place. Huit accréditations pour l’ensemble des journalistes du pays, alors qu’il y a une dizaine de quotidiens qui suivent le sport au Sénégal, plus les hebdomadaires et les mensuels ! Nous les avons refusées et les frais des journalistes sur place seront supportés par les rédactions « , explique Aboulaye Thiam, journaliste sportif à Sud Quotidien.

La tension monte d’un cran. Pour désamorcer la situation et éviter tout débordement, le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, et le ministre des Sports ont exhorté les Sénégalais au calme en leur rappelant qu’il s’agissait uniquement d’une rencontre sportive. Mais les supporters des Lions sont toujours aussi chauds et le resterons probablement. Tous espèrent que les protégés de Guy Stephan laveront l’affront du 12 février dernier quand le Sénégal s’est incliné 1-0 contre les Marocains en match amical.

Fadiga absent, Diao incertain

Khalidou Fadiga, suspendu contre le Lesotho, ne jouera pas la rencontre. Il sera remplacé par Ousmane Ndoye (sociétaire du club de Toulouse, ligue 2 française). Salif Diao, touché au talon d’Achille, est incertain pour la rencontre et ne sera probablement pas titularisé dans le onze de départ. Autre absence de taille : celle du capitaine des Lions, Aliou Cissé. C’est le défenseur Pape Malick Diop qui est pressenti pour enfiler, dimanche, le brassard de capitaine. Les Lions pourront compter sur la fougue de Sir El Hadj Diouf et du seul Sénégalais du Calcio (championnat italien), Diomansy Kamara.

 » Depuis la Coupe du Monde, les supporters sénégalais sont sur un nuage. Le Sénégal ne vit que pour le football. Je ne sais pas si nous sommes bien préparés à une éventuelle défaite « , analyse Abdoulaye Thiam. Et les pronostiques vont bon train.  » Nous allons leur mettre 3-0 « , s’enthousiasme Fofana, 19 ans, tandis que d’autres, moins gourmands, se contenteraient, à l’image de Paulette, 25 ans,  » d’un simple 1-0 « . Verdict dimanche.