Mardi et mercredi, les mondialistes africains (Afrique du Sud, Nigeria, Algérie, Ghana, Cameroun, Côte d’Ivoire) ont repris la compétition avec des matchs amicaux pour préparer les éliminatoires de la CAN 2012 qui se déroulera au Gabon et en Guinée équatoriale. Certains se sont rassurés, d’autres sont en plein doute.


Mention très bien pour les Eléphants, les Lions Indomptables et les Bafana Bafana. Mardi dernier, les hommes de François Zahoui ont battu le champion du monde 2006, l’Italie à Londres (1 à 0) grâce à une réalisation de leur capitaine Kolo Touré. Une performance étonnante quand on sait que la fédération a appris que le technicien français Gérard Gili a refusé le poste de sélectionneur. Cette victoire de prestige peut permettre à Zahoui de prendre en main officiellement la sélection. Les Eléphants ont prouvé dans cette rencontre qu’ils avaient le potentiel pour remporter une deuxième Can dans leur histoire.

Résurrection des Lions Indomptables en Pologne, fief du prochain Euro 2012 avec l’Ukraine. La sélection camerounaise a atomisé une équipe polonaise faible à Szczecin (0-3). Un Samuel Eto’o des grands soirs, auteur deux buts à la 29e et 52e, l’attaquant de l’Inter Milan a permis à son équipe de retrouver le succès après une série désastreuse de 3 défaites lors du mondial sud-africain. Le Néo-Valenciennois Aboubakar Vincent qui suit les traces de Roger Milla inscrit le troisième but de la rencontre. Les hommes de Jacques Sango’o, ex-entraineur des gardiens ont tourné la page du mondial. Avec ce sélectionneur provisoire, les Camerounais ont peut–être trouvé l’homme qui leur permettra de régner à nouveau sur le continent africain.

Performance des Bafana Bafana, qui ont battu hier après midi au Stade Soccer City à Johannesburg le Ghana (1 à 0) grâce à une réalisation de l’ancien attaquant de Strasbourg M’phela (42e). En prenant le dessus sur la meilleure équipe africaine du Mondial 2010 dans ce duel 100% mondialiste, l’Afrique du Sud a confirmé ses bonnes intentions lors du Mondial. Avec cette génération talentueuse composée de Mphela, Tshabalala, Modise et Pienaar, plus les nouveaux stades construit pour le Mondial 2010, la sélection sud-africaine a les moyens de redevenir un grand d’Afrique.

Les recalés

Mention refusé par contre, aux Super Egales, Fennecs et Blacks Stars. Hier, le Nigeria a chuté face à la Corée du Sud (2-1) pour un remake du dernier match du Mondial 2010 qui s’est soldé par un match nul (2-2). C’est le néant dans la fédération de football nigérianne, quelques jours après leur élimination lors du Mondial 2010, le président de la République Nigérianne avait retiré son équipe nationale de toutes compétions internationales avant de revenir sur sa décision suite aux sanctions de la FIFA. Puis Lars Largerback n’a pas prolongé son poste de sélectionneur, et l’intérimaire n’a pas permis à son équipe de retrouver la lumière. Jusqu’à où le Nigeria sombrerra – t – il ?

Les Fennecs rentrent dans le rang, battus par une très belle équipe gabonaise (1-2), à Alger, mercredi soir. Les Panthères ont malmené une formation algérienne pas en jambes et en manque de rythme. Pas rassurant avant d’affronter la Tanzanie pour son premier match officiel pour les qualifications de la Can 2012. Les Blacks Stars ont été coupés dans leur élan sur la terre de leur exploit en Coupe du monde 2010 par une équipe sud-africaine en net progrès.

Privés de plusieurs cadres, les Ghanéens n’ont rien pu faire face aux Bafana Bafana qui étaient au complet. Une défaite pas très inquiétante mais qui justifie la deuxième place du Ghana sur le continent africain.