Malgré le huis clos imposé en raison du coronavirus, le Paris Saint-Germain est parvenu à renverser le Borussia Dortmund (0-1, 2-0) mercredi en 8es de finale retour de la Ligue des champions et à se qualifier pour les quarts de finale pour la première fois depuis 2016.

Si percutant à l’aller, le piston droit du BvB, Achraf Hakimi, a été moins à la fête au Parc des Princes. Le Marocain s’est surtout distingué sur le but de Neymar en étant complètement passif au marquage, ce qui a permis au Brésilien d’ouvrir le score de la tête sur corner. En jambes, Bernat lui a également donné du fil à retordre. Pas de quoi gâcher sa superbe campagne de C1 cette année (4 buts) en attendant de voir avec quel maillot le joueur prêté par le Real Madrid y prendra part la saison prochaine !

A l’inverse, après des derniers mois compliqués, le milieu de terrain du PSG, Idrissa Gueye, a affiché un visage retrouvé ! Libéré par les efforts défensifs de ses coéquipiers, le Sénégalais a rayonné dans l’entrejeu et multiplié les interceptions tout en se projetant vers l’avant. Et, au coup de sifflet final, le Lion a, comme ses coéquipiers, chambré Håland en imitant la célébration façon méditation du Norvégien, auteur d’un doublé à l’aller. Avant de se rendre sur l’un des balcons pour faire la fête avec les supporters présents devant le stade. L’aventure continue !

Gueye et les Parisiens chambrent Håland