Dans le cadre de son partenariat avec le Conseil Général des Yvelines, la Fondation PSG a organisé un après midi en faveur de près de 70 enfants placés sur décision de justice suite à des problèmes dans leur milieu familial. Le gardien arménien et le milieu béninois de la formation parisienne, Apoula Edel et Stéphane Sessegnon, se sont donc rendus à Elancourt dans une des maisons d’accueil de la Fondation Méquignon, rapporte le site officiel du club. Au programme, des ateliers ludiques et éducatifs mais aussi quelques minutes de questions/réponses suivies d’un goûter. Stéphane Sessegnon a beaucoup de plaisir à jouer avec les jeunes. « Ce genre d’opérations nous change du quotidien. Etant footballeur professionnel nous avons la chance de pouvoir passer du temps avec des enfants et de les rendre heureux.  Tout le monde prend du plaisir, c’est vraiment bien. Il y avait beaucoup de joie cet après-midi. J’ai joué avec eux, j’ai en plus eu la chance de gagner mes trois matches alors que Edel a pris un paquet de buts », a expliqué l’ancien Manceau.