Chelsea, le Real Madrid, Manchester United, l’AC Milan… Les plus grands clubs européens s’arrachent Romelu Lukaku, la perle congo-belge d’Anderlecht. Mais ils feraient bien de conserver un œil sur le club belge puisque derrière l’attaquant de 17 ans pointe une nouvelle merveille sortie du centre de formation des Mauves, Nathan Kabasele.


Petit jeu: « Jeune attaquant belge d’origine congolaise, je suis issu du centre de formation du RCS Anderlecht. Je début à 16 ans à peine en Jupiler League après avoir impressionné tous mes entraîneurs par mes qualités physiques et techniques… Je suis, je suis… » Romelu Lukaku? Non, Nathan Kabasele, la nouvelle perle issue des rang des Mauves.

Le jeune attaquant s’est fait remarqué chez les jeunes d’Anderlecht où il empilait buts sur buts. Du coup, Ariel Jacobs, l’entraîneur du Sporting, confronté à de nombreuses blessures devant, a fait appel à lui pour les matches de pré-saison. « Il avait participé à un ou deux matches internes la saison dernière avant d’être replacé en Espoirs. On a analysé sa réaction et il a fait preuve d’une très bonne mentalité, raconte le technicien belge. Il allie beaucoup de qualités du foot moderne?: vitesse, explosivité, profondeur, conservation du ballon et sens du goal. Il a laissé une bonne impression et profite de sa forme du moment. Il a tout en main; à lui de répondre présent. » Passer au niveau supérieur ne l’a pas inquiété. Le numéro 36 des Mauves terminait sa première rencontre chez les A avec trois buts et une passe décisive. Pas mal pour un gamin de 16 ans à peine.

Lukaku 2.0?

Une histoire qui rappelle celle de l’autre perle d’Anderlecht, son compatriote, Romelu Lukaku. D’ailleurs, le meilleur buteur de Jupiler League portait le numéro 36 lors de son sacre. Celui là même qu’arbore Kabasele. « C’est le fruit du hasard, c’est José Garcia, notre team manager, qui m’a donné ce numéro, explique l’intéressé. Beaucoup de gens veulent me comparer à Romelu. Ça ne me dérange pas car je sais que nous sommes deux joueurs différents. »

Explosivité, sens du but, vitesse… Les jumeaux congolais d’Anderlecht pourrait bien faire parler la poudre cette saison. Mais la comparaison avec son aîné d’un an n’inquiète pas le jeune attaquant. « Je marquais régulièrement mais Romelu mettait encore plus de buts que moi. C’était très souvent sur mes assists, sourit-il. En fait, nous sommes très complémentaires. » Le jeune talent a bien conscience qu’il devra patienter pas mal de temps avant d’être aligné aux côtés de Romelu en équipe première. En attendant, il écoute ses conseils. « Jusqu’à présent, mes équipiers m’ont vraiment bien aidé à m’intégrer. J’écoute attentivement ce qu’ils me disent. Est-ce que je vais jouer contre le Zénith jeudi soir ? Ça, c’est une question pour le coach ! »