Annoncé à Liverpool ou Tottenham, Asamoah Gyan, le buteur du Stade Rennais, est un homme courtisé. Mais pour s’attacher les services du Ghanéen, il faudra sortir le chéquier, comme l’a expliqué Pierre Dreossi à RMC. « J’ai eu les dirigeants de Fenerbahçe au téléphone. Je leur ai dit que ce n’était pas un transfert faisable pour eux. On n’a pas fermé la porte. Si on nous propose 15 millions d’euros, on peut se poser la question. Mais nous avons le désir de garder Gyan et il y a de grandes chances qu’il soit rennais la saison prochaine. Il y a des offres qui ne se refusent pas et là, nous sommes loin de ce type d’offres », a-t-il affirmé.