La Fédération rwandaise vient de mettre en place un système d’amendes pour les joueurs qui tenteraient d’utiliser la sorcellerie durant les matchs ! Si l’instance affirme ne pas croire à ces pratiques, elle estime que leur utilisation peut provoquer des tensions.


Le 16 décembre, le match du championnat du Rwanda entre Mukura Victory et Rayon Sports (1-1) a été entaché de soupçons de sorcellerie puisque Moussa Camara a égalisé pour Rayon après avoir déposé un petit objet à côté du but adverse. A la suite de cet épisode, la Fédération rwandaise a décidé de réagir puisque l’instance a mis en place des sanctions pour tous ceux qui essaieraient de recourir à des forces surnaturelles : environ 115 euros d’amende pour les joueurs, 232€ pour les entraîneurs et 580€ pour l’équipe impliquée !

« Dans les statuts de la fédération rwandaise de football, il n’y a aucune loi punissant l’usage de la sorcellerie, car elle n’a aucun impact sur le résultat du match« , s’est justifié Vedaste Kayiranga, le vice-président de la fédération rwandaise, au Mirror. « Toutefois, les joueurs peuvent développer des réactions violentes lorsqu’une équipe est accusée de l’utiliser, c’est pour cela que nous avons décidé de mettre en place un règlement spécifique à ce sujet. » En octobre, un match éliminatoire de la CAN U17 entre la Guinée et le Sénégal (1-1) avait dégénéré en raison de soupçons sur l’utilisation d’un fétiche par les visiteurs.