Le sélectionneur du Sénégal, Amara Traoré, déchante. Après le match amical des Lions de la Teranga contre le Cap-Vert (1-0), les internationaux ont dû insister pour toucher leurs indemnités et se faire rembourser les titres de transport. A la grande colère du sélectionneur. « J’avais l’impression d’être revenu dix ans en arrière à la fin des années 1990, quand rien n’était en place, s’est-il indigné. J’ai vécu de mauvais moments quand, à l’hôtel, à côté des joueurs devant prendre leur avion du retour, il a fallu attendre ceux chargés de payer. À un moment donné, on doit se concentrer sur la technique et la tactique à mettre en place. Voilà que la sélection nationale est confrontée à des problèmes primaires. » Une situation qui n’affecte pas que les joueurs: les techniciens aussi attendent le règlement de leurs salaires depuis des mois. « Nous sommes très gênés par cette question, d’une part, on ne peut pas lâcher et dire que si on n’est pas payé, on ne travaille plus. D’autre part, certains nous qualifient de manquer de personnalité pour être restés aussi longtemps sans salaire. »