diagne_eupen_aspire.jpg

Recruté par la réserve du FC Barcelone jeudi, Diawandou Diagne est le grand espoir du football sénégalais au poste de défenseur. Il est le fer de lance d’une nouvelle génération de joueurs passés par l’Académie Aspire et le KAS Eupen, en Belgique.


Après les Camerounais Jean-Marie Dongou et Franck Bagnack, la réserve du FC Barcelone enregistre l’arrivée d’un nouveau jeune africain. Grand espoir du football sénégalais, Diawandou Diagne s’est engagé pour trois ans avec les Blaugrana, jeudi. Sa clause libératoire est fixée à 12 millions d’euros, ce qui en dit long sur le potentiel que le Barça devine en lui.

Présenté en grandes pompes aux côtés du directeur sportif du club catalan, Andoni Zubizareta, le polyvalent défenseur central (il peut aussi évoluer dans les couloirs), s’est dit comblé de rejoindre « la meilleure équipe du monde » dont il « aime vraiment le style de jeu« .

A seulement 19 ans, Diawandou compte déjà une sélection avec les Lions de la Teranga. En mai, il a été lancé, avec d’autres nouvelles têtes par Aliou Cissé, pour le match opposant la sélection olympique du Sénégal à la Colombie de James Rodriguez (2-2). Le garçon a toujours fait preuve d’un esprit de leader. La saison dernière, il était le capitaine du KAS Eupen, en 2e division belge.

Dans les catégories de jeunes Lionceaux de la Teranga, il portait également le brassard. Exclu par la CAF avec deux coéquipiers avant la CAN U17 de 2011 car un examen médical a révélé qu’il serait plus vieux que son passeport le laisse entendre, Diawandou a failli faire le voyage avec ses coéquipiers au Rwanda malgré l’exclusion. Le sélectionneur Boucounta Cissé admirait son « leadership« . « Il inspire le respect à ses partenaires mais aussi au staff technique« , dit-il de lui.

Courtisé par le Qatar ?

Le néo-barcelonais ne fait pourtant pas l’unanimité en sélection. Ses performances ne sont pas remises en cause, mais c’est la peur de le voir migrer un jour sous un autre maillot qui inquiète. Le défenseur a été repéré par l’Académie Aspire en 2008 parmi 430 000 adolescents ! Il a donc effectué sa formation à Doha, au Qatar. Y’a-t-il un risque de le voir naturalisé par l’Emirat en vue de la Coupe du monde 2022 ?

« Je ne ferme la sélection à personne. On ne peut pas programmer les choses dans le football« , indiquait l’intéressé début 2013, contribuant à maintenir le doute. Quoi qu’il en soit, l’Académie lui a ouvert une porte sur l’Europe.

Le tremplin belge

En juin 2012, elle rachète le KAS Eupen afin de permettre à ses jeunes talents de s’acclimater au football européen dans la tranquille deuxième division belge après leur formation au Qatar. Diawandou fait partie de la première promotion qui rejoint le Plat Pays. « Je ne m’attendais pas du tout à ce type de jeu, à ces conditions climatiques difficiles. Les trois premiers mois furent compliqués car nous arrivions de l’Académie à Doha, sans expérience« , se rappelle le défenseur.

« Nous avons alors travaillé encore et encore pour que, finalement, cela porte ses fruits et que nous réussissions à bien progresser. » Au point d’atteindre les barrages d’accession en Jupiler League (D1 belge) en 2013/14. A Eupen, le directeur sportif n’est autre que Josep Colomer, l’homme qui a découvert Lionel Messi pour le Barca. On peut supposer qu’il a facilité l’arrivée du Sénégalais chez les Blaugrana. Simple étape dans un parcours pour le moins atypique ?

diagne_eupen_aspire.jpg